Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Souvenir: Il y a 7 ans disparaissait Serigne Mansour SY « Borom daradji »



Souvenir: Il y a 7 ans disparaissait Serigne Mansour SY « Borom daradji »
Sept (7) ans après sa disparition, Serigne Mansour Sy « Borom Daradji » reste toujours dans le cœur des musulmans en particulier les talibés tidianes à Tivaouane. Né le 15 août 1925 dans cette même ville située à l'ouest du Sénégal. Il fut rappelé à Dieu à l’âge de 87 ans, un 8 décembre 2012.

Ce dimanche 8 décembre 2019 à Tivaouane, des fidèles se souviennent de lui et se rappellent de ses bienfaits, notamment ses soutiens aux familles démunies et le nombre de musulmans qu'il convoyait à la Mecque à chaque année pour le pèlerinage, un des 5 piliers de cette religion, rapporte la Rfm.

Fils de Serigne Babacar Sy et de Sokhna Astou Seck, Serigne Mansour Sy, occupa le khalifa de Maodo du 14 septembre 1997 au 8 décembre 2012. Il est décrit par comme l’un des plus grands érudits du Sénégal. Son acuité d’esprit et sa maîtrise des textes font de lui un mufti hors pair. Il savait tenir en haleine son auditoire avec un sens de l’humour décapant faisant que ses disciples ne bronchent jamais quelque soit la durée de son discours.

On raconte que lors de son baptême Seydi El Hadji Malick Sy (Rta)  «posa sur lui un regard plein de douceur et dit : Ha’zaa houwa! » (3 fois) : « C’est lui! » ou « le voici ».

Serigne Mansour Sy Borom Daraadj, l’homme à la mise parfaite d’où le nom de «Borom sangnsé bi» accordait une importance capitale au savoir et à l’apprentissage et à l’enseignement du Saint Coran.

Sur le plan économique, Serigne Mansour Sy était aussi un agriculteur disposant de terres partout au Sénégal. Son entourage proche d’ailleurs raconte que les revenus de cette activité contribuaient à l’entretien des daaras

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 8 Décembre 2019 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter