Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tchétchénie: plusieurs policiers blessés dans des attaques revendiquées par l'EI

En Tchétchénie, une série d’attaques a fait plusieurs blessés ce lundi 20 août dans les rangs de la police. Des actes revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique par l’intermédiaire de son agence de propagande Amaq. Le Comité d’enquête russe a officiellement qualifié les faits de « tentatives d’homicide contre les membres des forces de l’ordre ». Les autorités de cette petite République du Caucase russe dénoncent une tentative de déstabilisation.



Selon le Comité d’enquête russe, il y a eu trois attaques. Dans la ville de Chali, qui est l’une des plus importantes de la République, deux hommes armés de couteaux ont tenté de s’introduire dans un poste de police, blessant deux agents.

« A peu près au même moment », dans un village proche, un homme portant un sac à dos s’est fait exploser à proximité d’un autre poste police. Cet acte-là n’a fait aucune victime.

Enfin, un automobiliste a foncé sur des agents de circulation dans la capitale Grozny, faisant plusieurs blessés, avant d'ouvrir le feu à l'arme automatique sur les policiers à sa poursuite.

Les autorités parlent d'actes isolés

Le Comité d’enquête a déclaré que les criminels avaient été « neutralisés ». Pour le dirigeant tchétchène, Ramzan Kadyrov, ces attaques ont été perpétrées par des « jeunes gens » sous l’influence de l’organisation Etat islamique sur les réseaux sociaux et avaient pour objectif de ternir la célébration de l’Aïd al-Adha qui a lieu ce mercredi en Russie.

Du côté des autorités, on veut y voir des actes isolés qui ne bénéficient d’aucun soutien auprès de la population. Selon le ministre tchétchène de l’Intérieur, il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

Ces dernières années les attaques armées sont devenues plus rares mais il s’en produit toujours. Au mois de mai, deux policiers et un civil ont été tués dans une attaque visant une église orthodoxe de Grozny.

rfi.fr

Lundi 20 Août 2018 - 21:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter