PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Trois morts à Bouaké après des affrontements

Des affrontement à Bouaké entre démobilisé issues de l'ex-rébellion et les forces loyalistes ont fait 3 morts et 5 blessés par balles mardi matin.



Trois morts à Bouaké après des affrontements
Trois corps ensanglantés ont été amenés au Centre hospitalier universitaire de Bouaké, a constaté le journaliste, peu après l'assaut des forces de police qui ont dispersé vers 7 heures (locales et GMT) les manifestants bloquant depuis la veille l'entrée sud de la ville.
 
Les démobilisés, dont le nombre est estimé à environ 6.000 (pour ce mouvement qui réclament des primes) à travers le pays, sont d'anciens rebelles qui n'ont pas été intégrés à l'armée, contrairement aux mutins. Lors de la mutinerie mi-mai, un démobilisé avait été tué à Bouaké par des soldats révoltés qui estimaient que les revendications des démobilisés mettaient en péril le paiement de leurs primes.
 
Le défunt devait être enterré lundi et les démobilisés avaient appelé à une journée d'action pour ses funérailles. Ils ont bloqué l'entrée sud à Bouaké et l'entrée nord de la ville de Korhogo (nord) dans la journée alors qu'une cinquantaine d'entre eux ont vainement tenté de bloquer l'entrée nord d'Abidjan.
 
Les démobilisés réclament "18 millions de FCFA de primes" (27.000 euros) alors que les mutins ont obtenu 12 millions (18.000 euros) après avoir mené deux mouvements de janvier et mai.
 

voaafrique.com

Mardi 23 Mai 2017 - 14:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter