Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ukraine: les rebelles pro-russes lancent une offensive sur Debaltsevo

Les combats se poursuivent dans l’est de l’Ukraine. Les rebelles pro-russes ont lancé, ce mercredi, une offensive sur la ville de Debaltsevo, sous contrôle ukrainien. La zone se trouve quasiment encerclée par les combattants séparatistes. Les localités voisines sont également la cible de bombardements. Les habitants sont nombreux à vouloir fuir la région. Reportages.



Des habitants de la région de Donetsk terrés dans un abri, le 28 janvier 2015.
Des habitants de la région de Donetsk terrés dans un abri, le 28 janvier 2015.

A Svitlodarsk, petite ville sous contrôle ukrainien qui comptait 13 000 habitants avant le début du conflit, un employé municipal annonce à voix haute les noms de femmes et d’enfants qui s’empressent de monter dans deux autocars. Une foule animée l’entoure. L’anxiété et l’impatience se lisent sur les visages.

Olena Lifikova, sa fille de 3 ans et sa mère septuagénaire assise sur de grands sacs, resteront sur la touche, elles ne sont pas sur la liste. « Je ne sais pas quand ils nous prendront. Moi, je voudrais partir au plus vite, se lamente-t-elle. A midi, je dois faire une piqure d’insuline à ma fille. Elle est diabétique. Il faut m’aider à sortir d’ici. Je veux aller n’importe où, pourvu que ça ne bombarde pas. On a déjà fui les combats à Debaltsevo  et maintenant on fuit d’ici. »

À l’abri dans une cave

Dans son bureau, le maire, Anatoli Brekhounets, explique que les évacuations de femmes et d’enfants sont organisées par la direction de la centrale électrique, le principal employeur de la ville. Les familles de ses employés sont donc les premières servies. Pour les autres, c’est moins clair : « Pour ceux qui ne travaillent pas à la centrale, on s’est mis d’accord avec le pouvoir régional, on est en train d’élaborer des listes de candidats au départ. Et quand on aura une idée du nombre d’enfants et de femmes à évacuer, on mettra ça en place rapidement. »

En attendant, Olena et sa mère tirent leurs grands sacs vers des immeubles voisins. Elles iront se mettre à l’abri dans une cave, en espérant être sur la liste des personnes évacuées demain.

L’hôpital évacué

Les séparatistes tentent d’encercler  l’armée ukrainienne qui tient la ville à Debaltservo,  mais les obus arrivent jusqu’à Svitlodarsk et mardi l’hôpital de la ville a été atteint par un missile en provenance de Debaltservo. La brigade médicale mobile a transféré les patients à l’hôpital de Khardiv.


Rfi.fr

Jeudi 29 Janvier 2015 - 11:33