Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Un opérateur de porcheries condamné pour le cris de ses cochons

Un opérateur de porcheries industrielles a été reconnu coupable, mercredi par un tribunal de Lons-le-Saunier, de ne pas avoir protégé du cri des cochons un ancien employé devenu sourd.
Le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Lons-le-Saunier a reconnu la société Pelizzarri coupable de "faute inexcusable" pour ne pas avoir protégé Serge Personeni, 49 ans, contre le cri strident des cochons et le bruit des machines de la porcherie.



Un opérateur de porcheries condamné pour le cris de ses cochons
La surdité du requérant a été reconnue comme maladie professionnelle en 2012. Son préjudice global sera estimé ultérieurement, au terme d'une expertise médicale ordonnée par le tribunal et la rente perçue pour sa maladie professionnelle sera majorée.
Serge Personeni, 59 ans, a été employé de septembre 2001 à février 2008 dans les porcheries de la société Pelizzarri dans le Doubs et le Jura. Il s'occupait de nourrir et soigner près de 4.000 cochons.
Le Tass a estimé que l'employeur n'avait pris aucune mesure pour protéger son employé du bruit, mesuré entre 121 et 133 décibels au moment où les cochons sont nourris.
D'après la réglementation en vigueur, les employés doivent recevoir des protections lorsqu'une exposition sonore dépasse 85 décibels, ce qui n'a pas été le cas du plaignant.
Lors de l'audience, le 26 juin dernier, le président  du Tass avait rappelé que l'inspection du travail avait estimé que l'ancien porcher travaillait dans des "conditions incompatibles avec la dignité humaine".




Mercredi 11 Septembre 2013 - 15:05


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter