Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Vaccin COVID-19 Chine-Russie : les essais cliniques devront prendre fin d’ici fin septembre



Vaccin COVID-19 Chine-Russie : les essais cliniques devront prendre fin d’ici fin septembre
La Chine et la Russie ont noué leur force dans cette lutte contre la pandémie du coronavirus, a révélé  Zhong Nanshan, un spécialiste chinois des sciences respiratoires. Leur coopération vaccinale dans le partage des ressources et la production de masse, a permis de développer un candidat vaccin en cours d'essai, appelé Ad5-nCoV. Les volontaires participant à cet essai conjoint de vaccin COVID-19 Chine-Russie devraient tous être  vaccinés d'ici la fin du mois de septembre et les résultats seront publiés à la fin de l'automne, a déclaré dimanche Petrovax, un important développeur de produits pharmaceutiques russe, au Global Times. 

 Le vaccin Ad5-nCoV est, en effet, co-développé par la société biopharmaceutique chinoise CanSino Biologics Inc. et une équipe dirigée par l'expert militaire chinois en maladies infectieuses Chen Wei. Le vaccin fait l'objet d'essais cliniques de phase III en Russie auxquels Petrovax a participé.

Selon Petrovax, son équipe et lui vont « commencer à traiter et à évaluer les résultats sur la sécurité et l'immunogénicité », environ un (1) mois après la vaccination des volontaires.

 Il informe, par ailleurs, que les volontaires seront suivis pendant six (6) mois après avoir été vaccinés. 
La société en question de rassurer : « Nous voyons un grand potentiel dans le vaccin Ad5-nCoV, et Petrovax dispose d'outils et de connaissances pour mener des essais cliniques à grande échelle ». Avant de lancer : « Nous pensons que la communauté mondiale peut surmonter la pandémie plus rapidement et trouver un outil efficace pour combattre le COVID-19 uniquement grâce à la coopération internationale ». 

La coopération entre la Chine et la Russie a été révélée par Zhong Nanshan, un spécialiste chinois des sciences respiratoires, le 16 août lors d'une conférence d'échange universitaire sur le coronavirus dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine.

Elle a permis aux deux pays de partager des opinions et des informations sur la lutte contre la pandémie et d’étendre le partenariat à des études cliniques conjointes promettant des vaccins contre la maladie, si l’on en croit aux représentants lors de la conférence parrainée par l'Association des universités médicales sino-russes (ASRMU).

Ceci étant, les deux pays peuvent échanger des données et des techniques autour de la R&D de vaccins étant donné que la deuxième dose du vaccin russe COVID-19 nouvellement approuvé, le premier au monde, a presque le même mécanisme avec le vaccin adénovirus vecteur COVID-19 développé en Chine Ad5-nCoV, selon Tao Lina, un expert immunologique basé à Shanghai.

La Chine pourrait également être en mesure d'aider la Russie à produire en masse sa deuxième dose de vaccin si nécessaire, étant donné que la Chine dispose d'une capacité de production de masse relativement importante, a déclaré Tao au Global Times.

Aminata Diouf

Jeudi 27 Août 2020 - 15:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter