Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Washington va fournir à l'Ukraine «des systèmes de missiles plus avancés»

Au 98e jour de l'invasion russe en Ukraine, ce 1er juin, suivez en direct les dernières informations sur le conflit.



► Les États-Unis ont annoncé fournir à l'Ukraine, qui en réclame avec urgence, des systèmes perfectionnés de lance-roquettes multiples et mobiles, mais contre l'assurance qu'ils ne seront pas utilisés pour frapper le territoire russe.
 
► Les forces russes contrôlent désormais la majeure partie de Sievierodonetsk, ville de l'est de l'Ukraine qu'elles pilonnent et essaient de prendre depuis des semaines, a annoncé mardi le gouverneur de la région.
 
► La justice ukrainienne a identifié « quelques milliers » d'affaires de crimes de guerre présumés dans le Donbass, a déclaré sa procureure générale en visite à La Haye, alors que les forces russes progressent dans cette région de l'est, leur priorité stratégique.
 
► Kiev a remporté une bataille en obtenant des Européens un embargo sur le pétrole russe. Les dirigeants des 27 pays de l'UE ont trouvé un accord qui devrait permettre de réduire de quelque 90% leurs importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année afin de tarir le financement de la guerre menée par Moscou en Ukraine.
 
Les opérations terrestres russes se concentrent dans l'oblast de Louhansk, selon le point quotidien du ministère de la Défense britannique
 
« Les opérations terrestres russes restent très ciblées, le poids de la puissance de feu étant concentré dans un petit secteur de l'oblast de Louhansk. Les 30 et 31 mai, les combats se sont intensifiés dans les rues de Sievierodonetsk, les forces russes se rapprochant du centre-ville. Il est probable que plus de la moitié de la ville soit désormais occupée par les forces russes, y compris des combattants tchétchènes. Au-delà du Donbass, la Russie continue de mener des frappes de missiles à longue portée contre des infrastructures dans toute l'Ukraine. »

La guerre de l’eau fait rage en Ukraine
 
L’accès à l’eau est devenu un luxe dans les villes ukrainiennes où les systèmes de distribution ont été détruits par les combats. L’armée russe a-t-elle transformée cette ressource vitale en arme de guerre ?
 
L’Ukraine « n’a pas l’intention d’attaquer la Russie »
 
Le président ukrainien Zelensky a déclaré que son pays n'avait « aucune intention d'attaquer la Russie ». Dans une interview accordée à la chaîne de télévision conservatrice américaine Newsmax, le dirigeant ukrainien a insisté sur le fait que l'artillerie américaine serait utilisée uniquement à des fins d'autodéfense. « Nous ne sommes pas intéressés par la Fédération de Russie. Nous ne nous battons pas sur leur territoire comme ils le font avec nous », a déclaré M. Zelensky à Rob Schmitt, de Newsmax.
 
Marioupol, le 31 mai 2022
 
La collaboration internationale sur les crimes commis en Ukraine s'étend
 
Trois pays supplémentaires ont rejoint la plateforme de coopération judiciaire sur les crimes commis en Ukraine. L’Estonie, la Slovaquie et la Lettonie s’ajoutent désormais à la Pologne, la Lituanie et l’Ukraine dans cette équipe d’enquête commune, créée sous l’égide d’Eurojust fin mars, dans le but de centraliser d’éventuelles pièces à conviction. Le bureau du procureur de la Cour pénale internationale a aussi accepté de participer, sous certaines conditions.
 
Les Russes « consolident leurs positions » dans le centre de Sievierodonetsk
 
« Les Russes poursuivent leur assaut et consolident leurs positions dans le centre de Sievierodonetsk », devenue capitale administrative de la région de Louhansk pour les autorités ukrainiennes depuis la prise de la ville de Lougansk en 2014 par les séparatistes prorusses appuyés par Moscou, écrit le gouverneur régional Serguiï Gaïdaï sur Telegram. Les forces russes mènent aussi des attaques sur les quartiers nord, sud et est, a-t-il ajouté.
 
Mardi soir, le gouverneur avait annoncé que les forces russes contrôlaient « la majeure partie de la ville ». « Ils continuent de détruire l'infrastructure et les installations industrielles », a poursuivi M. Gaïdaï après une frappe la veille de l'usine chimique Azot qui a touché un réservoir d'acide nitrique.
 
Mon appréciation de situation, c’est que Sievierodonetsk est en train de tomber, totalement encerclée, il reste une route d’accès. Les Ukrainiens auraient intérêt à récupérer les troupes qui sont à Sievierodonetsk pour les installer sur une autre ligne de défense en profitant du nouvel armement qui leur est fourni par les Occidentaux. Je pense que Louhansk est perdu, aujourd’hui, pour les Ukrainiens, qu’il faut qu’ils réinstallent une ligne de défense pour défendre l’oblast de Donetsk, en fait, ce qu’il en reste du moins, et au besoin monter des contre-attaques. Mais je pense qu’il est illusoire de s’accrocher aux bribes restantes encore non occupées de la ville. La prise de la ville marquera un tournant d’abord psychologique. Vous avez remarqué que l’oblast de Louhansk est totalement devenu russe. Maintenant pour la suite de l’armée ukrainienne, ça dépend de sa capacité à se reconstituer, à se rétablir, sur des lignes de défense efficaces.
 
L’armée russe au maximum de ses capacités dans le Donbass
 
Dans le Donbass, les Russes contrôlent désormais une partie de Sievierodonetsk. La ligne de front divise la ville en deux. Cette ville de 100 000 habitants est pilonnée depuis des semaines par l'armée russe qui y concentre l'essentiel de son effort. Et une question reste en suspens : combien de temps les forces en présence pourront-elles poursuivre cet affrontement de haute intensité ?
 
La guerre en Ukraine oppose un corps expéditionnaire russe, 100 000 hommes, à une nation en armes. Il y a quelques jours le président Zelensky assurait que l'Ukraine disposait d'au moins 700 000 soldats. Depuis le 24 février, de 15 à 20 000 militaires auraient tués de chaque côté. Mais Moscou n'a pu envoyer que 10 000 hommes en renfort. Le rythme de l'offensive dans le Donbass est par conséquent à peine supportable, souligne Dimitri Minic, spécialiste de l'armée russe : « L’armée russe arrive au bout de ses forces en termes de ressources humaines et en équipements de haut niveau et de haute préparation au combat. La relève est quasiment impossible en termes de personnel. Les unités prêtes à ce type de combat, finalement, ont été consommées, non seulement en termes de vies humaines, mais aussi en termes de morale. Une grande partie a été consommée. Alors, il en reste évidemment, mais ce sera très difficile sur la durée de continuer ce niveau de combat et d’intensité sans faire plusieurs pauses opérationnelles comme celles de fin mars début avril. » Pour relancer l'offensive dans le Donbass, le Kremlin devra nécessairement faire appel à la conscription, or jusqu'ici Moscou a toujours indiqué qu’aucun appelé ne rejoindrait « l’opération spéciale ».
 
À Lyssytchansk, la crainte de subir le même sort que Sievierodonetsk
 
Depuis plusieurs semaines, Moscou jette toutes ses forces pour prendre le contrôle total du Donbass, dans l'est de l'Ukraine. La grande ville de Sievierodonetsk est bombardée en continu par l'armée russe, tout comme celle de Lyssytchansk, juste derrière.
 
Washington va fournir à l'Ukraine « des systèmes de missiles plus avancés »
 
Les États-Unis ont annoncé fournir à l'Ukraine, qui en réclame avec urgence, des systèmes perfectionnés de lance-roquettes multiples et mobiles, mais contre l'assurance qu'ils ne seront pas utilisés pour frapper le territoire russe. Washington va livrer « aux Ukrainiens des systèmes de missile plus avancés et des munitions qui leur permettront de toucher plus précisément des objectifs clé sur le champ de bataille en Ukraine », écrit Joe Biden dans une contribution au New York Times, diffusée mardi soir par le journal.
 
Un haut responsable de la Maison Blanche a précisé dans un entretien avec la presse qu'il s'agissait de Himars (High Mobility Artillery Rocket System), c'est-à-dire des lance-roquettes multiples montés sur des blindés légers. Il ne s'agit donc pas de systèmes à très longue portée, de plusieurs centaines de kilomètres, comme en détiennent aussi les Américains, mais c'est néanmoins un renforcement significatif des capacités ukrainiennes.

RFI

Mercredi 1 Juin 2022 - 09:34


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter