Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



21e édition Drapeau chef de l'Etat: Mohamed Bousso dit Boy Faye écourte le règne de Thiès

​Capitale administrative de la région du même nom, Kaolack se vide peu à peu de ses hôtes passionnés de lutte simple sans frappe après le séjour de la « Caravane du DCE ». Véritables mordus de cette discipline sportive, ces derniers ont bravé la distance et surtout la chaleur d’étuve qui, dès les premières de l’après-midi fait exploser la météo au Saloum. Leur passion en bandoulière, ils ont été 72 heures durant, les témoins privilégiés des hauts faits d’armes techniques signés par ces étoiles qui, tous les week-end, illuminent la Planète Lutte.



21e édition Drapeau chef de l'Etat: Mohamed Bousso dit Boy Faye écourte le règne de Thiès
 Le stade Lamine Guèye a reçu sa dose le week-end dernier lors de la 21e édition du Drapeau du chef de l’Etat que tous les Saloum Saloum, d’abord, les accros de « njom » ensuite se sont appropriés pour rendre la fête plus belle. Kaolack a relevé le défi de la participation et de la mobilisation sous la férule du nouveau Comité régional chargé de la Gestion de la lutte (CRG) dirigé par M. Mamecor Faye. A l’arrivée, Diourbel a coiffé tous ses adversaires au poteau

Diourbel réussit le hold-up parfait.
Compétition majeure parce que devant désigner, à son terme, la région championne du Sénégal en lutte traditionnelle sans frappe, la confrontation par équipe a été fatale aux favoris qu’étaient Thiès, détentrice du trophée, Dakar et surtout Kaolack en quête de reconquête du titre qu’il a perdu à Kolda en 2018 face à Dakar.

A l’arrivée, aucune de ces deux régions n’est montée sur la plus haute marche du podium. Cet honneur est revenu à Diourbel, victorieuse de Thiès, à la surprise générale. Mohamed Bousso plus connu sous le nom de Boy Faye ne s’est pas fait prier pour écourter le séjour du Drapeau du chef de l’Etat dans la capitale du rail.

Président du CRG de Thiès à l’époque M. Meissa Fall, 1er vice-président de l’actuel CNG, chargé de la lutte avec frappe, avait réalisé la totale à Mbour, lors de la 21e du DCE : relever le pari de l’organisation et remporter le précieux trophée.

Fatick loupe (encore) le titre et s’illustre en individuel
Classée 3e (médaille de bronze) derrière Dakar, Fatick se console avec trois titres de champion (médaille d’or) en individuel. Général Malika (+ 100 kg), Mamadou Faye Ordinateur (100 kg) et Ngor Niakh (86 kg) ont dominé leurs adversaires dans leurs catégories respectives. Le rêve du coach Baffa et ses poulains de retrouver « leur » bien a fondu comme neige au soleil. La 21e édition DCE a été riche de la surprise née du sacre de la région de Diourbel aux dépens des favoris.

Au plan de la couverture médiatique, les milliers d’amateurs et férus de lutte traditionnelle sans frappe qui, pour une raison ou une autre n’ont pu rallier Kaolack, ruminent encore leur colère. Sevrés de direct, le plus clair du temps, ils se sont rabattus sur les réseaux sociaux pour assister au sacre des heureux élus, rapporte Le Témoin.

AYOBA FAYE

Mardi 1 Juin 2021 - 11:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter