Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



"Adoption de 2 lois contre les paysans" selon le PIT qui appelle à la résistance.



"Adoption de 2 lois contre les paysans" selon  le PIT qui appelle à la résistance.
Dans une déclaration en date du 03 avril 2010, le Parti de l’indépendance et du travail (PIT) révèle que l’Assemblée nationale doit adopter deux lois : l’une pour «réviser le contrat de travail à durée déterminée» et une autre portant «privatisation des terres agricoles».

Amath Dansokho et les siens estiment que:" si ces lois sont adoptées, les travailleurs et les paysans du Sénégal seront confrontés à la plus grave agression contre les conquêtes sociales du monde du travail".

Selon eux, «dans une lettre d’intention, en date du 4 décembre 2009 adressée au FMI, le Gouvernement du Sénégal s’engage à la plus brutale attaque jamais connue contre les travailleurs et les paysans du Sénégal».

Pour les camarades d’Amath Dansokho, Abdoulaye Wade a désormais «jeté le masque» :"Il veut livrer les travailleurs du Sénégal à la pire régression en faisant des hommes et des femmes taillables et corvéables à merci".

Toutefois, le PIT indique "qu’il est possible de résister et c’est une nécessité d’autant plus impérieuse qu’Abdoulaye Wade est personnellement et idéologiquement déterminé, au nom du libéralisme sauvage, à acclimater dans notre pays". «Pour mettre fin à cette politique de régression sociale, il importe que l’ensemble des organisations syndicales du Sénégal, que tous les travailleurs fassent front et travaillent au rétablissement de l’unité syndicale, condition sine qua non pour arrêter la machine infernale de Wade».

Selon le PIT: "l’une des conditions de succès dans cette direction, est de mettre hors d’état de nuire «les dirigeants syndicaux» qui ont vendu leur âme à l’affairisme et à la politique systématique de «diviser pour régner»" de Abdoulaye Wade.




Charles Thialice SENGHOR

Dimanche 4 Avril 2010 - 15:40


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter