Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Pétro-Tim: Abdou Latif Coulibay invite les accusateurs d’Aliou Sall « à jurer sur Dieu »



Affaire Pétro-Tim: Abdou Latif Coulibay invite les accusateurs d’Aliou Sall « à jurer sur Dieu »
À peine nommé nouveau ministre Porte-parole du Palais, Abdoulaye Latif Coubaly a engagé la bataille pour la défendre le jeune frère du chef de l’Etat. Il invite les accusateurs d’Aliou Sall à suivre son exemple, c’est-à-dire, à jurer la main sur le Coran ou la Bible. 

«Je retiens le courage de l’homme (Aliou Sall) et sa détermination à expliquer de la façon la plus claire son innocence et également de balayer les accusations qui sont portées contre lui », lâche le tout nouveau porte-parole du président de la République suite à sa nomination. 

Le remplaçant d’El Haj Hamidou Kassé déclare : «Quand vous êtes un homme de foi, il faut avoir le courage et la détermination et être sûr de vous, pour prendre votre main et jurer sur le Coran, sur la Bible ou sur la Tora ». Parce que, souligne-t-il, même « dans les grandes démocraties, notamment au Sénégal, le chef de l’Etat a prêté serment en jurant sur Dieu ». 

Poursuivant, il ajoute sur la Rfm : « J’ai entendu des incultes, que Dieu me pardonne et même qu’ils me pardonnent, et dire qu’il est musulman et tout le monde n’est pas musulman dans le pays, c’est ignoré fondamentalement que quand on jure de cette manière, on ne jure ni sur Jésus, si sur Mouhamed, ni sur Moussa, et on jure au nom de Dieu qui est unique». 

Latif Coulibaly d'insister: "à partir de ce moment, je vous pose la question de savoir est-ce que seuls,  les accusateurs de Aliou Sall, aujourd’hui, ont le courage de mettre leur main sur le Coran ou sur la Bible pour dire ce que j’ai dit contre Aliou Sall, je le jure sur Dieu que c’est vrai. Je ne crois pas qu’ils aient le courage ». 

L’ancien ministre de la Culture est d’avis que ce qu'Aliou Sall a fait « relève strictement du domaine privé, absolument pas du domaine de l’Etat». 

 Et, conclut-il, « Ailleurs, on a vu des Etats puissants de l’Occident, dont les Chefs d’Etat jurent sur la Bible et autres. Dans la Constitution sénégalaise, quand le Président prête serment, il dit : je jure sur la Nation et sur Dieu, donc on ne peut pas l’exclure ».
 

Aminata Diouf

Mercredi 26 Juin 2019 - 10:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter