Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Téliko : interpellé, le ministre de la Justice affirme n’avoir pas le droit d’en parler



Affaire Téliko : interpellé, le ministre de la Justice affirme n’avoir pas le droit d’en parler
Le ministre de la Justice, Garde des sceaux n’a pas voulu s’exprimer sur la procédure disciplinaire initiée contre le président de l'Union des magistrats du Sénégal (UMS), Souleymane Téliko. Interpelé sur la question en marge de l'atelier sur « Les impacts de la pandémie covid 19 sur l'exercice des Droits et Libertés », ce jeudi, Me Malick Sall a coupé court. 

« C’est une procédure entre les mains du premier Président de la Cour suprême. Vous comprendrez que je ne puisse pas en parler, parce je n’ai pas le droit d’en parler », a-t-il déclaré, face à la presse.

En fait, le ministère de la Justice a informé, par un communiqué de presse diffusé le 28 septembre 2020, que le garde des Sceaux a saisi la formation disciplinaire du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) à la suite du rapport de l’IGAJ concernant le Président de l’Union des Magistrats Sénégalais (UMS), Souleymane Teliko. 

Souleymane Téliko avait rappelé dans une émission ce qu’avait déclaré la Cour de justice de la CEDEAO, que la présomption d’innocence de l’ancien maire de Dakar et les droits de sa défense avaient été violés par la justice sénégalaise.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 22 Octobre 2020 - 13:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter