Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire des 49 soldats ivoiriens arrêtés au Mali: Sahel Aviation Services sommée de cesser d’abriter dans ses hangars des forces armées étrangères

Bamako hausse le ton contre la compagnie Aviation Sahel Services. Le PDG des Aéroports Modibo Keïta Sénou de Bamako a pris la décision ce mardi 2 août 2022 de chasser SHS pour, « violations d’obligations contractuelles », une société dont était actionnaire Aliou SALL, selon des médias maliens.



L’ affaire des 49 faux soldats ivoiriens qui avaient débarqué au Mali et arrêtés début juillet dernier, alors qu’ils étaient des mercenaires ivoiriens, continue de faire des vagues. Les autorités aéroportuaires maliennes ont mis en garde la compagnie Aviation Sahel Services, (AHS).

Le président Directeur général des aéroports du Mali avertit Aviation Sahel Services (Ahs) dans un communiqué dont détient copie Confidentiel Afrique.

« Il nous a été donné de constater que contrairement aux activités autorisées par la convention d’autorisation d’occupation numéro 2226 du 17 janvier 2018, vous effectuez l’accueil et l’hébergement de forces armées étrangères et avez à cet effet réalisé un hôtel avec d’autres commodités », peut-on lire dans la lettre qui proteste contre un «non-respect des obligations contractuelles ».

Cet état de fait engendre des risques pour la sécurité intérieure et extérieure de l’État et constitue une violation de vos obligations contractuelles notamment l’article 2 intitulé « destination du bien » qui stipule que le bien mis à la disposition du concessionnaire lui est remis à titre strictement personnel pour servir à la construction de bureaux, hangars et à l’aménagement des voies de circulation. Toutes choses qui font que les autorités maliennes demandent de « faire cesser les activités d’accueil et d’hébergement avec effet immédiat ». Les autorités de SHS de « prendre les dispositions qui s’imposent pour le départ des forces étrangères de vos locaux dans un délai de soixante douze heures (72 h) à compter de ce mardi 2 août 2022 »

Source: Confidential Afrique

AYOBA FAYE

Mardi 2 Août 2022 - 19:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter