Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Alabama: l'épave du "dernier navire négrier américain" retrouvée



Alabama: l'épave du "dernier navire négrier américain" retrouvée
Le dernier navire connu pour avoir fait passer clandestinement des esclaves d'Afrique aux États-Unis aurait été découvert après un an d'enquête.

Les restes du Clotilda ont été trouvés au fond de la rivière Mobile en Alabama.

Le navire servait à faire entrer clandestinement des hommes, des femmes et des enfants d'Afrique en Amérique.

Il opérait en secret, des décennies après que le Congrès eut interdit l'importation d'esclaves, et fut délibérément coulé en 1860 pour cacher des preuves de son utilisation.

"La découverte du Clotilda est une découverte archéologique extraordinaire", a déclaré Lisa Demetropoulos Jones, directrice exécutive de l'Alabama Historical Commission (AHC), à l'agence Associated Press (AP).

Le voyage du navire "a représenté l'une des périodes les plus sombres de l'histoire moderne" et l'épave constitue "une preuve tangible de l'esclavage", a-t-elle dit.

Le Clotilda a été découvert par la société d'archéologie Search Inc, qui a été appelé à l'aide par la Commission historique de l'Alabama pour enquêter sur l'épave, dit la National Geographic Society, qui a signalé la découverte.

Les chercheurs ont découvert un navire avec ses caractéristiques d'identification sous l'eau, dans une section de la rivière Mobile, explique National Geographic.

Les dimensions et la construction de l'épave correspondent à celles du Clotilda, tout comme les matériaux de construction, selon la commission.

"Nous sommes prudents lorsqu'il s'agit d'attribuer des noms à des épaves non identifiées par une plaque ou quelque chose comme une cloche portant le nom du navire ", a déclaré l'archéologue maritime James Delgado dans un communiqué.

"Mais les preuves physiques et légistes suggèrent fortement qu'il s'agit du Clotilda."

Le Pari

Les États-Unis ont interdit l'importation d'esclaves en 1808, mais la traite des esclaves s'est poursuivie au-delà de cette date, car il y avait encore une demande de travailleurs de la part des propriétaires de plantations du Sud.

Un riche propriétaire terrien et constructeur naval de Mobile aurait parié avec des hommes d'affaires du Nord qu'il pourrait faire passer une cargaison d'esclaves africains à la Baie de Mobile sous le nez des fonctionnaires fédéraux, selon National Geographic.

Le Clotilda a transporté 110 hommes, femmes et enfants du Bénin à l'Alabama en 1860, selon les historiens.

bbc

Jeudi 23 Mai 2019 - 12:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter