Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Amiens et le PSG se quittent sur un nul au bout d'un match fou



Amiens et le PSG se quittent sur un nul au bout d'un match fou
Le PSG a bien failli ce samedi connaitre l’une de ses pires déroutes de l’ère QSI. Alors qu’ils préparaient le déplacement à Dortmund en Ligue des Champions, les Franciliens ont tout raté durant les 40 premières minutes de la partie. Menés 0-3, ils sont parvenus à refaire le retard et ont même ajouté un 4e avant que Guirassy n'ait réussi à sauver la mise pour les locaux. Au final, et plutôt logiquement, les deux formations se sont quittées sur un score de parité (4-4). Le public en a eu pour son argent.

La remontée parisienne a commencé avant la pause, avec une réalisation d’Ander Herrera à la suite d’un corner (45e). Ce but a complètement changé la face du match, et les Parisiens ont su capitaliser là-dessus pour relever le défi qu’ils s’étaient fixés. Et le coaching gagnant de Thomas Tuchel a fait le reste, avec les incorporations précieuses de Marquinhos et de Verratti.

Revenu sur le terrain avec de meilleures intentions, Paris a donc su prendre à la gorge adversaire et lui rendre la monnaie de sa pièce. Un revirement de situation impressionnant. Cela étant, les trois premiers buts parisiens sont arrivés sur coups de pieds arrêtés. Après Herrera, c’est Tanguy Kouassi qui s’est distingué avec deux coups de casques victorieux (60e et 65e). Le prometteur défenseur est devenu le 2e plus jeune joueur à signer un doublé avec Paris en championnat.

La parité a été rétablie alors qu’il restait encore presque une demi-heure à jouer. Il ne faisait alors aucun doute que les Picards allaient sombrer complètement et abandonner également le point du nul. A la 74e minute, ils ont cédé une quatrième fois sur une réalisation de Mauro Icardi. L’Argentin trouvait la faille en toute tranquillité, suite à une passe de Juan Bernat, un autre remplaçant.

Paris menait donc pouur la première fois du match et pensait rentrer avec les trois points mis en jeu. C'était donc sans compter sur un sursaut amiénois dans les arrêts de jeu. Après avoir fourni tant d'efforts pour réussir le come-back, les visiteurs ont manqué de concentration pour garder leur avantage jusqu'au bout.

Malgré la perte des points, la réaction parisienne a été rassurante. Ce qui l'était moins, en revanche, c'est leur 1e période.  Et Thomas Tuchel ne pourra pas totalement l’occulter. Avec une équipe amputée de la plupart de ses titulaires habituels, Paris a été totalement méconnaissable durant les 40 premières minutes de jeu. Fébriles derrière, ils ont cédé quasiment sur chacune des offensives adverses. Serhou Guirassay a été le premier à les tromper sur un tir croisé suite à une passe lumineuse de Gaël Kakuta (5e). Ce dernier s’est ensuite mué en passeur pour inscrire un magnifique but à l’entrée de la surface (29e), avant que Fousseni Diabaté n’ait porté le score à 3-0 sur une frappe légèrement contrée (40e). Trois réalisations picardes et qui ne sont pas donc restées vaines.

besoccer.com

Samedi 15 Février 2020 - 18:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter