Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Assemblée nationale: Cissé Lo demande un audit de la gestion de Moustapha Niasse



Assemblée nationale: Cissé Lo demande un audit de la gestion de Moustapha Niasse
Le député et premier vice-président de l’Assemblée nationale ne lâche pas Moustapha Niasse. Dans une note transmise à la presse, Moustapha Cissé Lô a exigé un audit de la gestion de ladite institution. « Je dénonce […] le mode d’organisation et de fonctionnement de la gestion de l’Assemblée nationale : il n’y a pas de transparence, ni de contrôle des ressources destinées à son fonctionnement. […] Je réclame la mise en place d’un comité ad’hoc pour auditer l’Assemblée nationale sénégalaise», a déclaré le député de la majorité. Qui se félicite par ailleurs d’avoir dirigé, quatre années durant, le parlement de la Cedeao.
«Je tiens à préciser que, sur la demande du Conseil des ministres ainsi que sur la mienne, l’institution communautaire a été auditée à deux reprises», a fait savoir Moustapha Cissé Lô.

Le responsable de l’Apr a, dans la foulée, dénoncé le mode de financement de la Direction à l’entrepreunariat rapide (Der) qui, d’après lui, «n’est ni juste, ni équitable, ni transparent». «Je persiste et signe qu’il y’a bel et bien un détournement d’objectifs», ajoute-t-il, demandant également une évaluation des deux dernières campagnes agricoles 2018- 2019 et 2019-2020 et la publication de tous les acteurs impliqués dans la commercialisation, la distribution et les bénéficiaires des produits agricoles subventionnés par l’Etat du Sénégal. Cissé Lô conclut : «J’exige l’audit du système de commercialisation et de distribution des produits agricoles, des intrants et du matériel agricole depuis la commercialisation, l’attribution jusqu’à la distribution. Le MAER doit publier la liste de tous les acteurs, les opérateurs semenciers et tous les bénéficiaires des bons de gros producteurs (G.P.) et du matériel agricole subventionné par l’Etat (G.P.)»

AYOBA FAYE

Mardi 17 Décembre 2019 - 08:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter