Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Aymirou Gningue défie Sonko : «S’il veut, dans 10 jours une commission d’enquête parlementaire… »

Aymirou Gningue ne croit pas aux accusations qu’Ousmane Sonko porte sur Mamour Diallo. En effet, le président du groupe parlementaire Benno bokk yakaar (Bby) a invité le candidat à la présidentielle d’adresser une lettre à l’Assemblée nationale dont il est membre, afin qu’une commission parlementaire soit mise en place et ce, dans les dix jours.



«Il (Ndlr : Ousmane Sonko) a l’habitude de porter ce genre d’accusations. Il l’a fait avec l’histoire des 10 millions qui seraient versés aux députés et lorsqu’il a été acculé, il a reculé. Et c’était aussi la même chose concernant ses accusations selon lesquelles les députés ne versent pas d’impôts», a déclaré Aymirou Gningue qui réagissait aux accusations du candidat à la présidentielle contre Mamour Diallo, le Directeur des Domaines.

Le chef de la majorité parlementaire, qui était l’invité de l’émission "Rfm Matin", réserve la même fin à ce scandale que le leader de Pastef a soulevé. Et il en veut pour preuve la somme de départ que Sonko a revue à la baisse : «J’ai vu dans un journal que de 94 milliards de francs Cfa, Sonko est descendu jusqu’à 46 milliards de francs Cfa. Cela montre combien ce gars est inventif.»

Sur sa lancée, M. Gningue l’invite à demander la mise sur pied d’une commission parlementaire pour tirer cette affaire au clair : «Si M. Sonko veut que cette affaire soit tirée au clair, il n’a qu’à adresser une lettre au Bureau de l’Assemblée nationale. Et il aura la latitude de présenter toutes les preuves qu’il a à sa disposition. Je lui garantis dans ce cas qu’une commission d’enquête parlementaire sera mise sur pied dans les 10 jours.»


Lundi 21 Janvier 2019 - 11:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par DEUG le 21/01/2019 12:23
AU LIEU D UNE COMMISSION D ENQUETE COMPOSEE QUE DE BENNO DEMANDER AU PROCUREUR D OUVRIR UNE ENQUETE. LES ENQUETES PARLEMENTAIRES SONT POLITIQUES ET N ONT JAMAIS ABOUTI.

2.Posté par DEUGUEULEU le 21/01/2019 12:29
COMMENCER D ABORD SUR LA POSTE,LE PORT ET TOUS LES SCANDALES ANTERIEURES PRODAC ETC....POLITIQUE POLITICIENNE C EST CE QUI RETARDE LE SENEGAL. PERSONNE NE SOUCIE DU PEUPLE. CETTE ASSEMBLEE PORTE LES MALHEURS DU PAYS AVEC CE PARRAINAGE MAL VOTE QUE LES DEPUTES POUVAIENT AMENDER ET AIDER LE PRESIDENT A AVOIR UN BON PARRAINAGE. SONKO IRA EN CAMPAGNE AU LIEU D ALLER CONVAINCRE VOS CITOYENS A VOTER MACKY RESTER LA A PARLER SONKO SONKO SONKO. LA SURPRISE VIENDRA DE IDY.

3.Posté par jules le 21/01/2019 12:53
DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS VOUS PARLEZ DE COMMISSION D ENQUETTE PARLEMENTAIRE
QUEL FARCE ET KHALIFA Y EN AVAIT T IL
DEMANDE A TON PROC D OUVRIR CETTE ENQUETTE QUE TOUT LE MONDE ATTEND

4.Posté par Dilaté le 21/01/2019 18:03
Le cas de khalife relevait du flagrant délit
Le cas de sono est une dénonciation qu'il faut tirer au clair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >