PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




BP: La Maison du PS sous haute surveillance sécuritaire - Le sort de Khalifa Sall et Cie en est jeté



Le Bureau Politique (BP) du Parti Socialiste (PS) est en cours. Il se tient à huis clos en présence des représentants des 45 départements sous la présidence du Secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng. L’évaluation des élections législatives, le  compagnonnage avec la coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar (BBY) mais aussi et surtout l’exclusion de Khalifa Ababacar Sall et les autres militants qualifiés de dissidents, sont à l’ordre du jour.

Porte-parole adjoint du PS, Moussa Bocar Thiam a d’emblée préciser que « le (BP) est l’instance qui représente tous les responsables du parti au niveau du Sénégal ».

« Aujourd’hui, vous avez des gens qui viennent de Matam, de Tambacounda, de Ziguinchor, etc. Il y a une très forte présence. Je peux dire que tous les membres du BP hormis ceux qu’on appelle les dissidents, sont présents », liste le socialiste. 

Par dissidents, le maire de Ouroussogui entend « ceux qui passent tout leur temps à dénigrer le parti, à prôner des actes contraires aux intérêts du parti. C’est le camp de Khalifa Sall et ses amis ».

« Pour l’instant, nous sommes en train de débattre. Le PS est un des partis les plus démocratiques au Sénégal. Aujourd’hui, le rapport est fait, il sera lu et présenté à tous les membres du BP. Chacun des membres du BP va en évaluer la portée et va dire sa position par rapport à la résolution qui a été prise par le Secrétaire général national qui a proposé l’exclusion de ces dissidents », soutient-il sur Sud fm.

De l’avis de l’adjoint d’Abdoulaye Wilane, « ces personnes ont déjà quitté le parti parce que cela fait plus de deux (2) ans et demi qu’ils ne viennent plus aux réunions, ne participent à aucune élection avec le PS… ». Ce qui lui fait dire que « le point le plus important de cette réunion, c’est l’évaluation des élections législatives du 30 juillet dernier, voir quelles sont les difficultés que le PS a rencontrées dans son compagnonnage avec BBY, les sujets importants pour le Sénégal, pour le PS ».

« La question de l’exclusion est subsidiaire », sert-il.

Un important dispositif sécuritaire a été mis en place pour parer à toute éventualité, à la Maison du PS sise à Colobane. Les événements du 5 mars 2016 sont passés par là. 


Samedi 30 Décembre 2017 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter