Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Bangladesh: Mir Quashem condamné à mort

Mir Quashem Ali, qui est considéré comme l'un des meilleurs financiers du parti, a été reconnu coupable de huit chefs d'accusation, y compris celui de meurtre d'un jeune homme dans une cellule de torture pendant la guerre d'indépendance du Pakistan en 1971.



L'un des meilleurs financiers de Jamaat-e-Islami
L'un des meilleurs financiers de Jamaat-e-Islami

Parlant à l'extérieur du tribunal, un avocat de l'accusation, Jeyad Al Malum, a déclaré aux journalistes à propos de la condamnation que le commandant des milices al-Badar, Mir Quashem Ali, est récompensé avec la peine de mort pour assassinats et meurtres et pour avoir jeté les cadavres dans la rivière Karnafuli, et condamné pour 72 ans d'enlèvement, de séquestration et de torture dans le camp de concentration de l'Hôtel Dalim.

Le parti Jamaat-e-Islami a appelé à une grève générale nationale pour protester contre le verdict. L'avocat de la défense, Mizanul Islam, dit qu'il fera appel.Nous ne sommes pas satisfaits de ce jugement. Nous sommes lésés. Ce jugement est illégal. On peut dire que cela est sans autorité locale, ce jugement. Nous allons faire appel, a-t-il dit.

Mir Quashem Ali dirigeait à l'époque une cellule de torture pour le compte d'une milice pro-pakistanaise. En 1971, le parti islamiste Jamaat-e-Islami s'était rangé dans le camp du Pakistan et s'opposait à l'indépendance de ce qu'on appelait à l'époque le Pakistan oriental et qui est devenu le Bangladesh.

Il y a quelques jours, le président du parti Jamaat-e-Islami, Moti ur Rahman Nizami, âgé de 71 ans, a été également condamné à mort pour des faits commis en 1971.


Rfi.fr

Lundi 3 Novembre 2014 - 14:10