Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Barthélémy Dias tire sur l’opposition : « Ou on s’oppose ou on est complice de ce pouvoir"



Le maire Mermoz Sacré-Cœur connu pour son hostilité envers le régime, s’attaque cette fois-ci à ses camardes de l'opposition. Barthélémy Dias qui dénonce le silence de certains d’entre eux, leur demande de boycotter le dialogue lancé par le chef  de l'Etat, Macky Sall, qui n'est, selon lui, « ni un homme politique ni un homme d'avenir ». 

« Beaucoup plus jeune, j’ai observé Abdoulaye Wade opposant, c’était une opposition radicale. J’ai été acteur dans une opposition « républicaine », aujourd’hui j’aimerais savoir l’opposition dans laquelle je me trouve. Est-ce une opposition républicaine ou une opposition émergente parce qu’il faut qu’on sache de quel type d’opposition on parle », déclare Barthélémy Dias. 

L’invité de « Grand Jury » de Rfm de ce dimanche 18 août 2019 dénonce le silence de certains membres de l’opposition : « Des opposants qui n’ont rien à dire quand on parle de détournement de plus de 6 000 milliards de F Cfa au détriment du peuple sénégalais, y a un problème. Le silence de certains opposants sénégalais ne se justifie pas, et ne se justifiera jamais ». 

 Soulignant qu’il ne point du doigt à personne, Dias de lancer : «qui ceux sentent morveux n’ont qu’à se moucher ». Non sans rappeler que quand il a eu à tenir ces propos, « certaines personnes se sont excitées ». Avant de revenir en charge : « ceux qui sont en train de s’exciter, c’est leur problème à eux ».  

 « Ou on s’oppose ou on est complice de ce pouvoir », persiste et signe Barthélémy Dias qui prévient : « que personne ne vient me dire de me taire parce que je ne me tairai pas ». 

 Le souteneur de l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall demande à « celle qui se considère comme une opposition de quitter la table de négociation ».  Car, rappelle-t-il :  «j’avais déjà dit qu’il ne fallait pas négocier avec cet homme au pouvoir qui les a invités au dialogue et qui a posé aujourd'hui un acte ( l'emprisonnement de l'ex édile de Dakar, ndlr) qui est contraire à l’Etat de droit, qui est contraire à la morale et à la démocratie. Cet homme a insulté tout le peuple sénégalais avec l’affaire Khalifa Sall». 

 Dias-fils de conclure : « Je suis recrus de le dire qu’il ( Macky Sall ) n’est ni un homme politique, il est surtout pas un homme d’Etat et il n’incarne pas un homme d’avenir ». 

Aminata Diouf

Dimanche 18 Août 2019 - 18:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter