Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM




PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)









Campagne présidentielle : Absence de programme des candidats ou exigence outrancière du peuple?


Rédigé le Lundi 13 Février 2012 à 18:23 | Lu 400 commentaire(s)


A un peu plus d’une dizaine de jours de l’échéance de 2012, des voix fusent de partout pour proférer des reproches à l’endroit des programmes des différents candidats convoitant le fauteuil présidentiel. Les 14 compétiteurs sont-ils à court de programmes ou bien le peuple est trop exigeant ? C’est la question qui brûle les livres dans un contexte où chaque organisme ou structure déplore d’être laissés en rade dans les discours des candidats.


Campagne présidentielle : Absence de programme des candidats ou exigence outrancière du peuple?
Aucun programme ne peut être exempt de reproches, mais en prenant en compte la kyrielle d’objections émises par bon nombre d’organisations de diverses natures, il est inconcevable d’esquiver la question selon laquelle les candidats pourront-ils répondre aux attentes du peuple à travers leur programme pour la présidentielle de 2012.
 
La campagne électorale a démarré depuis dimanche 04 février. Même si les 14 candidats validés par le Conseil Constitutionnel sillonnent l’étendue du territoire national pour gagner la confiance du peuple afin d’être élu au soir du 26 février, les multiples reproches sur la tangibilité dans le programme des candidats laissent croire une carence programmatique de ces derniers.
 
La semaine dernière, la fédération des associations féminines avait élevé la voix pour dénoncer une discrimination à l’encontre de la gent féminine dans le programme des candidats, en omettant de sa liste de discriminateurs, les candidates Diouma Diakhaté et Amsatou Sow Sidibé qui selon ces organisations féminines sont les seules à se préoccuper des problèmes des femmes.
 
Par ailleurs, dans un contexte marqué par l’instabilité scolaire, bon nombre de citoyens disent ne pas retrouver dans le discours des candidats, des propos qui rassurent pour le bon fonctionnement de l’éducation. L’ancien secrétaire général du SUDES, Mamadou Diouf et les syndicats d’enseignants disent rester sur leur faim et proposent aux différents candidats d’élaborer des plans pour sauver l’année.
 
Les organisations paysannes viennent aussi étendre la liste des inassouvis. La CNCR, l’IPAR et le CONGAD tiennent, en perspective de la présidentielle de 2012, un forum national sur les enjeux du développement agricole et rural et les propositions paysannes pour la réforme foncière au Sénégal. Pas convaincus pour le moment du programme livré par les candidats, ces acteurs agricoles interpellent ceux qui ont la prétention de diriger le pays, en les invitant à prendre part à ce forum de 48 heures.
 
Un infini de reproches des candidats parmi tant d’autres qui ressuscitent encore la lancinante question : les candidats seront-ils à la hauteur des attentes du peuple à travers leur programme  d'ici à la fin de la campagne?
 
 
 
 
 




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports