Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Cap-Haïtien se prépare à accueillir les obsèques du président Jovenel Moïse

Un nouveau Premier ministre a pris ses fonctions mardi 20 juillet en Haïti. Ariel Henry, qui avait été nommé par le président Jovenel Moïse juste avant l'assassinat de ce dernier, remplace donc Claude Joseph, sous la pression de la communauté internationale. Il a lancé un appel à « l'union nationale » pour « freiner cette course vers l'abîme » de son pays. Les funérailles nationales de Jovenel Moïse se tiendront vendredi à Cap-Haïtien, mais différents évènements autour de ces obsèques sont organisés dès ce mercredi dans cette grande ville du nord d'Haïti, département de naissance du chef de l'État.



Dès ce mercredi, les stations du radio sont invitées à jouer uniquement des musiques de circonstance. La vente d'alcool est interdite, les boîtes de nuit fermées et des registres de condoléances sont ouverts dans 19 mairies de ce département du nord d'Haïti.
 
Jeudi, une messe dite patriotique sera chantée en la cathédrale de Cap-Haïtien, suivie d'une marche et d'une veillée. Cette journée, comme celle de vendredi, ont été déclarées fériées.
 
Pour l'heure, les services de la voirie s'activent. Chaque habitant est invité à nettoyer, voire à repeindre la façade de sa maison. Les hôtels sont déjà pleins. La mairie précise que des diplomates, des membres du gouvernement sortant et des amis du président sont déjà arrivés, certains de l'étranger.

 
Vendredi, les funérailles nationales se tiendront à quelques kilomètres du centre-ville, dans une résidence privée de la famille Moïse, là où est enterré le père du président.
 
Sa veuve, Martine Moïse, est déjà sur place. Elle prend part à l'organisation des obsèques depuis son retour de Floride, où elle était soignée pour ses blessures. Dans un communiqué, elle souligne que « la famille présidentielle souhaite prendre à sa seule charge les dépenses liées aux funérailles » et refuser tout « support financier du Trésor public ».

RFI

Mercredi 21 Juillet 2021 - 11:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter