Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coalition « Yewwi Askan wi »: "Ça été fait avec le plus grand secret et en toute responsabilité" (Moussa Tine)

Une coalition d’une partie de l’opposition dénommée « Yewwi Askan wi » a été lancée ce jeudi 02 septembre 2021. Elle est composée de leaders de l’opposition et mouvement politique. Ces derniers ont matérialisé leur engagement en signant la charte. Pour Moussa Tine, leader de l'Alliance Démocratique Pencóo, "ça été fait avec le plus grand secret et en toute responsabilité".



Coalition « Yewwi Askan wi »: "Ça  été fait avec le plus grand secret et en toute responsabilité" (Moussa Tine)
De nombreux militants étaient présents dans la salle pour accompagner les leaders de l’opposition lors du lancement officiel de la nouvelle coalition. Malgré une chaleur suffocante, les militants surexcités, ont chanté et ovationné leurs leaders durant toute la cérémonie.

Moussa Tine, leader de l'Alliance Démocratique Pencóo est revenu sur le processus de la coalition. Selon lui, la mise en place de la Charte de la coalition a débuté depuis novembre et que la coalition était ouverte à toute l’opposition. « Ça  été fait avec le plus grand secret et en toute responsabilité. Nous étions tous représentés. Depuis le départ, il a été dit, noté et écrit, que la coalition allait être ouverte à tous les partis et mouvement politique du Sénégal », a-t-il dit.

Il a interpellé tous les partis de l’opposition, indiquant que l’objectif n’est pas d’aller vers deux ou plusieurs coalitions « c’est de faire un bloc et un front unique et faire face à la gouvernance de Macky Sall. C’est la seule solution qui s’impose à nous », a souligné Moussa Tine.

Signatures de la charte de la coalition « Yewwi Askan Wi »

Avant de procéder à la lecture de charte, tous les leaders de la Coalition « Yewwi Askan Wi » ont signé la charte, qui engage l’ensemble des leaders qui ont été signataires. Aucun leader n’a omis des réserves, ils ont tous signé, à tour de rôle la charte de la coalition : Aïda Mbodj, Aminata Lô Dieng, Cheikh Tidiane Dièye, Cheikh Bamba Dièye, Dr Babacar Diop (qui était représenté), Bougane Guèye Dany , Malick Gackou, Ahmeth Aïdara, Seydou Bocoum (Mrds), Ousmane Sonko, Habib Sy, Boubacar Camara, le Pur de Serigne Moustapha Sy (représenté par Cheikh Youm), Moustapha Guirassy, Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall, Abdou Karim Fall du Parti africain pour la renaissance et du Parti Républicain pour le Progrès (Prp) de Déthié Fall.
 
« Nous partis politique et mouvements de l’opposition, constatons que les nombreuses luttes citoyennes et politiques  pour l’instauration effective d’un Etat de droit et d’une gouvernance vertueuse et transparente des ressources publiques ont été trahies par le régime en place », a indiqué la charte de la coalition « Yewwi Askan wi ».

D’après la charte « la stabilité politique, économique et sociale du Sénégal est rudement compromise depuis 2012. Convaincu, de la nécessité d’instaurer l’Etat de droit au Sénégal et les libertés démocratiques acquises de haute lutte afin de garantir la liberté des citoyens, leur sécurité et le libre exercice de leur droit individuel et collectif ».

« Ériger les collectivités territoriales en de véritable pôle de développement local au service des populations »

La charte de la coalition se veut une absolue nécessité de « réussir une alternative politique, pacifique lors de l’élection présidentielle de 2024, afin de mettre un terme à la gouvernance sombre, vicieuse et clanique du régime actuel ».

« Conscient que seul l’unité de nos forces et la mutualisation de nos ressources pour le contrôle effectif du processus électoral peuvent garantir au peuple sénégalais, une élection libre, transparente et démocratique de son suffrage ».

La charte veut ériger les collectivités territoriales en de véritable pôle de développement local au service des populations. « Pour les élections législatives de poursuivre une dynamique unitaire aux élections législatives de 2022, afin de redorer l’image de l’Assemblée nationale, en restaurant ses véritables fonctions de législateur et de contrôle de l’action du gouvernement et d’évaluation des politiques publiques ».
 
La charte de la coalition veut  poursuivre cette collaboration jusqu’à l’élection présidentielle de 2024, notamment par la « supervision de l’ensemble du processus électoral et par l’engagement de soutenir le cas échéant, le candidat du parti ou mouvement membre de la coalition Yewwi Askan Wi qui serait qualifié pour le second tour, sous réserve de l’élaboration préalable d’un programme minimal commun ».

Moussa Ndongo

Jeudi 2 Septembre 2021 - 22:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter