Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Convoqué à la Cour d’Appel, Abdoul Mbaye accuse Serigne Bassirou Gueye et le régime de tentative d’intimidation



Convoqué à la Cour d’Appel, Abdoul Mbaye accuse Serigne Bassirou Gueye et le régime de tentative d’intimidation
Relaxé en Première instance par la Chambre Correctionnel de Dakar pour les délits de faux, usage de faux, dans le procès qui l'opposait à son ex-épouse Aminata Diack, l'ancien Premier ministre Abdoul Mbaye a été convoqué le 18 juin prochain devant la Cour d'Appel de Dakar, après un recours du Procureur de la République. 

Selon le leader de l'Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT), le timing de la convocation ne laisse aucune place au doute. Il s'agit d'une tentative d'intimidation et de diversion qui vise à l'éloigner de l'affaire Petro-Tim, dont il est l'un des témoins.

"Par jugement numéro 678/2017 le Tribunal statuant en Chambre correctionnel le 18 mai 2017 a relaxé Abdoul Mbaye, ancien Premier ministre et Président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) de tous les chefs d’accusation dont celui de complicité de faux. Comme cela fut amplement démontré à l’époque, il s’agissait d’une affaire montée de toutes pièces par le Pouvoir pour essayer de réduire un opposant au silence", a-t-il réagi.

Poursuivant, Abdoul Mbaye s'attaque au chef du parquet qu'il accuse d'être derrière ce qu'il considère comme une machination. "Le Procureur de la République Serigne Bassirou Gueye, plus royaliste que la partie adverse à l’inverse de l’habitude, et sur instruction des Autorités supérieures comme d’habitude, a décidé de faire appel de cette décision. Cela ne saurait bien évidemment surprendre personne dans le contexte actuel. Ils font fausse route s’ils pensent que cela pourrait gêner la manifestation de la vérité sur l’affaire PetroTim par intimidation", dit-il dans une note parvenue à la rédaction de PressAfrik.

L'ancien Premier ministre qui n'entend pas se laisser faire, assure: "Citoyens soyez rassurés : le combat sera poursuivi au nom de l’intérêt supérieur des Sénégalais".

AYOBA FAYE

Jeudi 13 Juin 2019 - 10:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter