Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus (Covid-19) : cas suspects en France, carte de l'épidémie

Le coronavirus a infecté plus de 45 000 personnes et fait plus de 1100 morts. En France, un couple est suspecté d'avoir été infecté par le virus. Les analyses sont en cours. Carte, point de situation de l'épidémie : les dernières informations.



Coronavirus (Covid-19) : cas suspects en France, carte de l'épidémie
L'épidémie de coronavirus (nouvellement appelé Covid-19) a causé l'infection de plus de 45 000 personnes et le décès de 1117 autres dont 1115 rien qu'en Chine. Le 11 février, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé que ce virus "représente une très grave menace pour le reste du monde" mais qu'il existe "une chance réaliste de stopper cette épidémie si nous investissons maintenant". En France, deux nouveaux cas suspects ont été détectés en Rhône-Alpes.
 
Dernières Infos :
Depuis le 21 janvier, les réservations sur des vols pour Paris en provenance d'Asie du Nord-Est – Chine, Japon, Corée – pour le printemps ont chuté de 81 % selon l'Office du Tourisme de la capitale.
Le Grand Prix de Formule 1 de Chine prévu le 19 avril prochain est reporté à cause de l'épidémie.
Un couple français rentré de voyage en Nouvelle-Zélande et qui a transité par un aéroport chinois est hospitalisé au CHU de Clermont-Ferrand. La femme présente des symptômes faisant penser à une infection par le coronavirus, expliquent nos confrères de France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Les prélèvements sont en cours d'analyse, les résultats sont attendus ce 12 février. Ils ont été confinés dans deux chambres distinctes.
Le directeur général de l'OMS a annoncé le nom du coronavirus : Covid-19 au lieu de "2019-nCov" pour être "plus facile à prononcer. "Co" signifie "corona", "vi" pour "virus" et que "D" pour " desease" (maladie en anglais). Le chiffre 19 indique l'année de son apparition (2019).
Les ministres européens de la Santé vont se réunir en urgence jeudi 13 février à Bruxelles pour établir des mesures contre la propagation du nouveau coronavirus dans l'UE. Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn demande un débat sur d'éventuelles restrictions d'entrée en Europe et/ou de contrôles accrus aux frontières.
Des chercheurs de l'Imperial College à Londres testent un vaccin contre le coronavirus sur des souris. "Nous venons d'injecter le vaccin que nous avons généré à partir de bactéries dans des souris et nous espérons qu'au cours des prochaines semaines, nous serons en mesure de déterminer la réaction chez ces souris, dans leur sang, leur réponse en termes d'anticorps contre le coronavirus" a déclaré Paul McKay, un des chercheurs. L'équipe de scientifiques estime que cet essai est parmi le premier du genre.
Des milliers de passagers en croisière sur un paquebot (le Diamond Princess) sont en quarantaine depuis le 4 février au large de Yokohama au Japon. 175 passagers ont été testés positifs au coronavirus sur les 3700 présents sur le bateau. Quatre Français sont à bord.
Les Etats-Unis, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Irak et Israël ont interdit l'entrée sur leur territoire aux étrangers s'étant récemment rendus en Chine. La Mongolie, la Russie et le Népal ont fermé leurs frontières terrestres avec la Chine et la Papouasie-Nouvelle Guinée a fermé ses ports et ses aéroports aux voyageurs rentrant d'Asie.
Nom du virus : pourquoi Covid-19 ?
Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé mardi 11 février que le nom du coronavirus chinois serait désormais "Covid-19" au lieu de "2019-nCov" pour être "plus facile à prononcer". "Co" signifie "corona", "vi" pour "virus" et que "D" pour " desease" (maladie en anglais). Le chiffre 19 indique l'année de son apparition : 2019. "Nous avons dû trouver un nom qui ne faisait pas référence à un lieu géographique, à un animal, à un individu ou à un groupe de personnes" a ajouté le directeur général, pour éviter toute stigmatisation de la maladie.
 
 
Coronavirus en France : mesures, localisation des cas...
Au 10 février 2020, 11 personnes contaminées par le coronavirus ont été recensées en France, aucun décès n'est à déplorer. "La survenue de cas confirmés en France n'est pas un événement inattendu, a reconnu Santé Publique France le 10 février. L'isolement des patients à l'hôpital et la mise en œuvre de cette surveillance a pour objectif de prévenir des transmissions secondaires à partir de ces cas."  Selon l'autorité, le risque de propagation du virus 2019-nCoV au sein de la population française "est considéré comme faible si les cas confirmés sont détectés précocement et que des mesures de contrôle adéquates sont mises en place immédiatement (isolement des malades, information et suivi de leurs contacts étroits, protection des personnels soignants)". 
 
Le 11 février, un couple de Français habitant à Clermont-Ferrand ont été admis au CHU de la ville pour suspicion de contamination par le coronavirus. Ils rentrent d'un voyage en Nouvelle-Zélande et ont transité 8 heures dans un aéroport chinois. La femme présente des symptômes pouvant faire penser au coronavirus. Les analyses sont en cours.
Le 9 février, 5 ressortissants anglais (quatre adultes et un enfant) infectés par le coronavirus sont recensés en France, en Haute-Savoie. Présents dans la station de ski Contamines-Montjoie du 24 au 28 janvier, ils ont partagé le même chalet qu'un compatriote britannique ayant séjourné à Singapour du 20 au 23 janvier, lui-même testé positif au coronavirus, et rentré depuis en Angleterre. Il aurait contaminé 5 autres personnes, mais aucune de plus en France. Hospitalisés à Lyon, Saint-Étienne et Grenoble "leur état clinique ne présente aucun signe de gravité", a rassuré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d'une conférence de presse. Tous les tests pratiqués sur les habitants et vacanciers aux Contamines-Montjoie sont négatifs.
Un homme de 31 ans hospitalisé à Bichat (Paris). Les médecins sont "assez confiants" quant à son état de santé. Il a toutefois été placé "sous surveillance plus rapprochée en réanimation après une petite aggravation" depuis le mardi 28 janvier 2020.
Une femme de 30 ans hospitalisée à Bichat (Paris) également. Même si son état clinique est stable, elle n'est pour le moment pas autorisée à sortir de l'hôpital.
Un homme français d'origine chinoise de 48 ans hospitalisé au CHU de Bordeaux. Il serait dans un "état stable et rassurant". "Nous continuons à le surveiller sur le plan clinique, biologique et radiologique", indique le Pr Denis Malvy, responsable de l'unité maladies tropicales et du voyageur au CHU Pellegrin.
Un touriste chinois âgé d'environ 80 ans originaire de la province de Hubei, épicentre du virus est hospitalisé en réanimation à Paris depuis mardi 28 janvier. Une enquête épidémiologique est actuellement en cours afin de déterminer l'origine de la contamination ainsi que "les cas de contact".
Une femme de 50 ans (la fille du touriste chinois contaminé) a été déclarée positive au test du coronavirus chinois. Nous ignorons pour le moment si elle a contracté le virus en Chine ou si elle a été contaminée par son père sur le sol français.
Un médecin libéral "qui a été au contact d'un cas". Il s'agirait du premier cas de contamination sur le sol français.
Pour les Français qui rentrent d'Asie et présentent des symptômes d'infections respiratoires, appelez le 15 directement.
Deux vols de rapatriement de Français séjournant en Chine ont eu lieu dimanche 2 février. Une vingtaine de personnes dans un premier avion présentaient des symptômes mais ont été testées négativement au virus : "Toutes ces personnes-là ont pu rejoindre les centres, que ce soit à Aix ou à Carry où ils vont rester en quarantaine pendant 14 jours" a indiqué Adrien Taquet, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Santé le 3 février sur BFMTV . Dans le deuxième avion 254 personnes originaires de 30 pays. 36 présentaient des symptômes possibles de coronavirus, 16 ont poursuivi leur voyage vers leurs pays d'origine et 20 autres, maintenus à l'isolement sur la base aérienne d'Istres, se sont soumis à un test de dépistage.
 
Santé publique France a élaboré un dispositif de surveillance renforcée destiné à détecter d'éventuels cas importés.
Les autorités françaises ont indiqué aux professionnels de santé la conduite à tenir face à un patient suspect revenant de Wuhan. Les médecins de ville qui pourraient prendre en charge un tel cas doivent contacter, pour analyse clinique et classement du cas, un infectiologue référent et/ou le Samu/Centre 15.
Des conseils aux voyageurs sont affichés dans les terminaux concernés à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle : ne pas manger de viande crue, se laver les mains, ne pas toucher d'animaux…
Des précautions d'hygiène doivent être mises en place dès la suspicion du cas, que ce soit en cabinet de ville ou en milieu hospitalier (port de masque...).

sante.journaldesfemmes.fr

Jeudi 13 Février 2020 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter