Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



DIRECT. Obsèques de Whitney Houston : grand hommage de Kevin Costner

Les funérailles de la diva commentées minute par minute.



DIRECT. Obsèques de Whitney Houston : grand hommage de Kevin Costner

16h50, Newark, New Jersey.

"Whitney Houston 1963-2012", "we will always love you" (nous t'aimerons toujours). La phrase défile sur un panneau lumineux, à l’entrée de la petite église baptiste, à Newark (Est des Etats-Unis), où la voix de celle qui allait devenir une diva avait résonné. Whitney n’était alors qu’une enfant, mais aujourd’hui, c’est son cercueil qui a franchi la porte de l’édifice religieux.

Un bâtiment de briques rouges protégé comme un QG ultra-sensible par des policiers en civil, en uniformes, à pied ou à cheval, tandis que d’imposants 4X4 GMC noirs font d’incessantes rondes, dans la danse de leurs clignotants rouges et bleus.

17h30

Devant le 106 Sussex Avenue, adresse de la "New Hope Baptist Church", des bouquets de ballons en forme de cœur tirent sur leurs ficelles, surplombant les mots laissés par les "fidèles" de Whitney Houston, tandis que les premiers invités arrivent à cette cérémonie où ne sont admis que les parents, amis ou admirateurs munis d’une invitation. Ils doivent être 1.500, dont des célébrités internationales. Mais pour l'heure, seuls le Pasteur Jesse Jackson et la chanteuse Mary J Blige ont été aperçus.

Sans doute ont-ils lu les intentions du pasteur des lieux, Joe A. Carter, sur son site Interne: "Nous célébrons la vie et l’héritage de Whitney Houston, avec vous et votre famille, Dr Houston."

Le prêtre demandant à la famille de Whitney de bien vouloir "partager avec le monde". Et pour cela, les caméras comme les appareils photos ne manquaient pas aux abords de l’église où, d’après la légende, Whitney fit pleurer toute l’assistance en interprétant "Guide me, O Thou Great Jehova". Elle n’avait que huit ans.

18h. A l'intérieur de l'église

Filmée par une unique caméra, une chorale de plus de 70 personnes, toutes vêtues de blanc, entonnent un chant émouvant. Le groupe gospel-essentiellement composé de femmes- est accompagné de musiciens : guitariste, pianiste, trompettiste, batteur... Le rythme comme la ferveur vont crescendo.

18h19. Fin du premier chant.

Seul le piano, désormais, retentit tandis qu'après quelques indications sur le déroulement de la cérémonie par un responsable de l'église, le maire de Newark, Cory A. Booker, dit quelques mots avant que la musique reprenne.

En louant Dieu, l'officiant demande à l'assistance d'applaudir.

"Ce n’est pas ma maison, ce n’est pas votre maison, c’est la maison de Dieu, reprend le Pasteur. Whitney tu es la seule à pouvoir nous rassembler tous, aujourd’hui. Ce jour est ton jour. C’est toi que l’on célèbre dans cette église. Nous aimons tous Jésus et l’Eglise, c’est notre foi qui nous rapproche aujourd’hui autour de toi."

18h30.

Avec un mot pour les proches de Whitney :  "Nous soutenons cette famille ».Avant de lire Dieu est mon Berger avant un passage de l’Evangile de Saint Jean. La musique reprend ses droits, avec la chanson "Stand", par Donnie McClurkin. Cette même âme musicale qui a touché le coeur de Whitney Houston comme ceux de millions de fan, même lorsqu'elle s'est faite profane à la faveur des tubes de la diva.

 

18h40. Tyler Perry, ami proche de Whitney, prend la parole

"C’est Pat’ qui nous a présenté dans un restaurant et nous sommes restés asssis à discuter pendant une heure et demi, il y a quatre ans. J’étais très étonné par son ouverture d’esprit et sa candeur. Elle s’est dévoilée en m’expliquant toutes les choses par lesquelles elle était passée. Et à chaque fois que j’étais sur le point de lui dire des mots rassurants, elle disait: "Mais le Seigneur est là ! Le Seigneur est ma force."

Entre émotion et sourires, Tyler Perry reprend : "Depuis ce jour-là, j’ai su que je resterai à ses côtés. On s’est vus à maintes reprises, on a eu beaucoup de conversations et il y a deux constantes chez Whitney : premièrement sa grâce qui l’a portée dans toutes les choses de la vie, de traverser des épreuves, d’arriver au top des charts… Deuxième chose qu’on peut dire sur Whitney, c’est qu’elle aimait le Seigneur et que rien ne la séparerait de cet amour. Aussi loin qu’elle ait pu aller, peu importe les soucis, le pouvoir, les embûches, jamais rien ne l’a séparée du Seigneur."

19h. Un autre intervenant évoque Whitney Houston

"Dans des moments comme eux-là, on maudit la mort, mais l'amour est plus fort. Cela ne fait pas longtemps que je la connais.Peu importe qui l'on est, scientifique, politique, intellectuel : tout le monde meurt. Laissez-moi vous rappeler qu'il y a 2.000 ans, l'amour s'est opposé à la mort. Et il a gagné. Vous pouvez laisser vos larmes couler. La souffrance va venir. Mais vos vies vont reprendre, un jour."

19h20. Kevin Costner prend la parole

La figure publique la plus célèbre qui restera à jamais associée à Whitney Houston, prend place à la chaire de l'église. Son rôle de "Bodyguard", dans le film du même nom, en 1992, a scellé à jamais leurs deux destins. Tout comme la chanson "I will always love you", interprétée par la diva elle-même, qui devint un succès planétaire. Il parle d'elle comme d'"un miracle".

A la base pour le film ce n'étit pas la chanson que nous avions choisie. Nous avions choisi la chanson "What becomes of broken heart" mais nous avons senti qu'elle n'aurait pas assez d'impact car utilisée dans un film l'année précédente. Maintenant que tu retournes à l'endroit où tout a commencé, nous pouvons nous demander ce que debient un coeur brisé. A vous tous, amis, famille, je vous demande de sécher vos larmes, d'estomper votre peine, en ce jour pour célébrer Whitney. Je disais à Sissy (la mère de Whitney, NDR) et Kristina (sa fille, NDR) que Whitney et moi-même avons beaucoup en commun.Elles disaient, "C'est une fille, tu es un garçon, elle noire tu es blandc : qu'est-ce que tu racontes, vous n'avez rien en commun ? Mais la chose que nous partagions, c'était d'avoir grandi dans une église baptiste (acclamations de la foule de fidèles). Ma grand-mère jouait du piano et chantait dans la chorale avec elle. Et le reste de ma famille s'asseyait au premier rang pour suivre l'office (...)."

 

"Whitney et moi, on avait l'habitude de rire parce que nous avions les mêmes histoires d'enfance. Je lui racontais souvent comment je me retrouvais avec des problèmes du jour où j'ai commencé à pouvoir m'asseoir à côté de mes amis à l'église plutôt que près de ma famille. L'histoire que Whitney préférait, c'est quand je lui racontais que je me faufilais dans la  sacristie de l'église pour y boire le jus de raisin qui était sur la table ! Il y avait six verres que je descendais les uns après les autres. Je me posais des questions imaginaires et mon père m'a surpris et je lui ai dit que j'étais un cow boy qui buvais du whisky !" L'assemblée s'esclaffe.

"C'était facile de rire aussi, avec Whitney. L'église était notre lien secret. Je l'ai vue souvent ne pas aller très bien. Elle souriait pour donner le change. Et ses parents lui expliquaient qu'il fallait écouter la voix de Dieu. Whitney se souciait souvent de savoir si elle allait être à la hauteur. Elle voulait ressembler à sa mère... Elle est devenue la plus grande chanteuse du siècle. Il est certain qu'elle a trouvé sa place dans l'histoire de la musique et malgré le fait qu'elle a dépassé toutes les attentes, elle avait toujours besoin de demander à sa mère "Est-ce qu'ils m'ont vraiment aimé ? Est-ce qu'ils étaient juste polis parce qu'ils avaient peur de toi ?"
 

"Quand j'ai décidé de faire le film Bodyguard et que j'ai choisi Whitney pour partenaire à l'écran, les gens autour de moi m'ont dit : "Réfléchis. Elle n'a jamais été actrice. Peut-être faudrait-il choisir quelqu'un de blanc- sans le dire tout haut- ou du moins quelqu'un avec plus d'expérience. En tout cas, on m'a fait comprendre qu'il fallait que j'y réfléchisse. J'ai fini par leur dire que j'avais remarqué qu'elle était noire !" Une nouvelle fois, l'assemblée laisse échapper des rires.

"Mais pour moi, elle était parfaite. J'ai senti comme un soulagement lorsque nous avons su que Whitney était en tournée pendant le tournage et ne pourrait donc pas participer au film. Mais tout de suite l'anxiété est revenue quand j'ai dit que nous allions du coup repousser le tournage pour qu'elle puisse y être. Je me suis battu pour que le studio accepte, mais je dois reconnaître qu'ils l'ont fait. Elle devait cependant faire un bout d'essai. Et le jour du screen test, j'ai vu son angoisse : elle n'était pas sûre qu'elle serait assez bonne."

Kevin Costner poursuit son très long hommage : "Je lui ai dit que je la soutiendrai à chaque étape du parcours. Je ne lui ai pas dit que c'était déjà O.K. et que peu importe la manière dont ça se passerait. Elle pouvait tomber, le choix était déjà fait. Durant l'essai, elle a dit quatre lignes puis s'est arrêtée et est sorte de la pièce. Je l'ai rejointe et lui ai demandé quel était le problème. Elle me tournait le dos. Je lui ai dit de se retourner et vu tout son maquillage qui coulait. Elle m'a alors expliqué qu'elle avait préféré son maquillage de tournée à celui que la production lui avait fait d'abord mettre. Son maquillage personnel était beaucoup plus épais et il avait fondu sous les lumières !"

L'acteur ajoute : "Elle avait l'air si petite, si triste. Je lui ai demandé pourquoi elle avait fait ça. Elle a répondu avoir voulu être au mieux d'elle-même. C'est quelque chose que les gens qui connaissent le succès et la notoriété- dont certains d'entre vous font partie- connaissent très bien. On peut appeler ça le doute... Mais, croyez moi, elle y est retournée, et ils l'ont adorée. Elle n'a pas été seulement bonne, elle a été grande."

Intarissable sur son amie et partenaire : "Beaucoup d'autres acteurs masculins auraient pu jouer mon rôle dans le film, mais pour moi, tu étais la seule qui aurait été capable de jouer ce ce personnage. Tu étais plus que jolie, les gens ne t'aimaient pas, ils t'adoraient. J'ai un jour été ton prétendu "garde du corps", maintenant, tu n'es plus là mais entourée des gens qui t'aiment. Par ta musique, tu as mis la barre à un tel niveau qu'aujourd'hui aucune chanteuse ne voulait interpréter cette "country song". Aujourd'hui, les personnes qui reprennent tes chansons sont de jeunes filles qui pensent qu'elles ne sont pas suffisamment bonnes et ce que Whitney leur dirait : "Protégez vos corps, vos précieux corps".

Puis, Kevin Costner ajoute, très ému : "Bon vent Whitney, bon vent. Tu seras escortée par des anges vers ton Père Eternel. Et quand tu chanteras devant lui, surtout ne t'inquiète pas, tu seras à la hauteur."

19h30.Alicia Keys est annoncée mais Aretha Franklin, malade, ne peut chanter pour sa filleule.

20 h, Stevie Wonder est au piano, il chante. Cet hommage-là, aussi, est à la hauteur.

20h40. Dionne Warwick, née elle aussi, mais en 1940, dans le New Jersey (à East Orange): une légende de la musique qui a porté des titres majeurs tels que "Don't make me over", en 1962 ou encore "Walk on by", deux ans plus tard. Puis ce sera au tour de R Kelly d'interpréter "I look to you".Avant un prêche du pasteur Marvin L.Winans pour une cérémonie-marathon où la musique aura tout de même été l'accord majeur.

 

20h54. « Personne ne pouvait porter une robe comme Whitney Houston ». Le directeur artistique de la chanteuse, Rickey Minor, évoque la beauté de la chanteuse. «Elle ne pouvait peut-être pas danser, mais qu'est ce qu'elle était belle ! Ses cheveux ! N'avez-vous pas craqué sur sa chevelure ?» lance-t-il avec humour
21h14.Selon le site TMZ, Bobby Brown, l'ex-mari de Whitney Houston a été exclu de la cérémonie avant même qu'elle ne commence. Une dispute aurait éclaté entre le chanteur et un membre de la famille Houston au sujet de son emplacement dans l'église. La congrégation crie son enthousiasme

21h43, après un nouveau chant, l'assistance est appelée à se rasseoir, "exceptés les trois premiers rangs", occupés par la famille de Whitney Houston. Le cercueil doré de la chanteuse

est entraîné vers l'extérieur tandis que sa voix s'élève dans les hauts-parleurs pour clamer "We will always love you". Lorsqu'elle a enregistré ce titre, la diva ne savait évidemment pas qu'il

s'adresserait à elle-même, pour son enterrement. Aussi tôt, en tout cas.


DIRECT. Obsèques de Whitney Houston : grand hommage de Kevin Costner
En larmes, Alicia Keys est au piano

DIRECT. Obsèques de Whitney Houston : grand hommage de Kevin Costner
Le choeur de Newark chante. 



Samedi 18 Février 2012 - 21:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Décembre 2018 - 17:27 Sadio Mané va se marier avec une tunisienne

Vendredi 19 Octobre 2018 - 17:05 Neymar rompt avec sa copine