Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Détournement présumé de 505 millions FCFA au ministère de l’Hydraulique: les deux agents accusés, bénéficient d’une liberté provisoire



Détournement présumé de 505 millions FCFA au ministère de l’Hydraulique: les deux agents accusés, bénéficient d’une liberté provisoire
Placés sous mandat de dépôt depuis dans l’affaire du détournement présumé de 505,522 millions FCFA, au ministre de l’Hydraulique, sous Mansour Faye, Richard Tendeng et Gorgui Sow, ont bénéficié d’une liberté provisoire, selon ‘Libération’.

Cette affaire avait commencé en février 2018 lorsque Mansour Faye, alors ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, transmet un courrier, avec des révélations à l’agent judiciaire de l’Etat, Antoine Diome. Dans la lettre, il explique la société générale des travaux des travaux et d’ingénierie (Gti) était attribuable de 7 châteaux d’eau dans des localités rurales.

Il s’est trouvé que GTI, qui avait été intégralement payé pour un montant de 505.522.207 FCFA n’a pas respecté ses engagements. Mais il y avait pire.

L’inspection interne, commanditée par le ministère, a révélé des pratiques de faux, mais aussi de détournement de deniers publics. D’après le rapport, les procès-verbaux de réception, annonçant la fin des travaux étaient faux. De plus, les certificats de paiement ne correspondaient pas aux dépenses effectivement faites sur les sites.

Salif SAKHANOKHO

Samedi 29 Février 2020 - 11:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter