Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dialogue national : des opposants comptent claquer la porte face à l’impossibilité de trouver un consensus



Dialogue national : des opposants comptent claquer la porte face à l’impossibilité de trouver un consensus
La majeure partie des opposants présents au dialogue national ne voit plus l’intérêt d’y rester, face à l’impossibilité de trouver un consensus sur les questions importantes. C’est le cas de Mamadou Dieng, leader du Mouvement Arc-en-ciel et même du pole de l’opposition.

« Moi, je n’ai pas envie de perdre du temps. Et je ne souhaite pas paraitre comme un quémandeur de consensus face à l’intransigeance de la majorité. Nous devons faire un procès verbal de carence et arrêter les frais. Ça n’avance pas après 9 mois de dialogue », a soutenu M. Dieng, dans Les Echos.

« Nous sommes divisés, la majorité du pole de l’opposition veut un arrêt du dialogue qui est actuellement dans l’impasse. Il y a des gens qui pensent qu’on est en train de perdre du temps. Et ils représentent la majorité de l’opposition (qui est présente au dialogue) », a-t-il ajouté, précisant que même des membres de la majorité reconnaissent qu’il y a des blocages.

Les blocages se situent au niveau de l’organisation des élections, l’arrêté Ousmane Ngom, l’article 80 et les cas Khalifa Sall, Karim Wade.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 12 Mars 2020 - 08:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter