Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Direct chez Ousmane Sonko: la police disperse des limitants à coup de lacrymogènes, des blessés et arrestations notés

Le domicile de Ousmane Sonko, accusé de "viols répétitifs et de menaces de mort", est envahi lundi matin par ses militants et sympathisants. Venus soutenir l'opposant qui a refusé de déférer à la convocation de la Section de recherches, ils se disent "prêts à donner leur vie", si jamais, Macky Sall essaie de toucher à un seul cheveu de Sonko. Suivez le direct !!!



13h32 : Le Domicile de Ousmane Sonko bunkerisé. 
Le dispositif de la police a été renforcé dans le fief du leader de Pastef Les Patriotes. Des véhicules se sont stationnés juste devant le domicile d'Ousmane Sonko interdisant l'accès aux tiers. Au cours des manifestations, des blessés et des arrestations ont été notés. De même que des véhicules calcinés.


12H15 - Thierno Bocoum : « Nous sommes venus apporter notre soutien fraternel et amical. Et nous sommes venus condamner cette décision  du Procureur de la République de convoquer un député. Le Procureur de la République est un danger pour la démocratie, car il ne peut pas être au-dessus de la loi. Y compris ceux qui l’accompagnent ». Il y a dans un pays un projet de 3e mandat. C’est ce qui fait que le pouvoir en place veut intimider l’opposition ».


12H10 : des militants résistent et font face aux forces de l’ordre. Des jets de pierres et de tirs de gaz lacrymogènes se poursuivent


12H00 : Les forces de l’ordre ont dispersé la foule qui assiégeait le domicile de Sonko à coup de gaz lacrymogènes. Plusieurs blessés et des arrestations notés des deux cotés


11H50 : la police est revenue en renforts avec 4 véhicules blindés. Le commissaire est revenu avec ses éléments pour aller voir Sonko. Les jeunes ont érigé un barrage pour les empêcher


11H30: Un commissaire de police accompagné d’un autre agent, a été chassé de chez l’opposant Ousmane Sonko par ses militants, regroupés devant son domicile depuis ce matin. Ils l’ont hué et l’ont demandé de quitter les lieux.

Salif Sakhanokho et Ibrahima Mansaly

Lundi 8 Février 2021 - 14:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter