Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



EN DIRECT - Armistice: Tous les dirigeants sont arrivés à l'Elysée

Après son itinérance mémorielle dans le nord et l'est de la France, Emmanuel Macron poursuit les commémorations de l’armistice de 1918 à Paris, où plus de 72 dirigeants internationaux, dont Trump et Poutine, sont présents. Sur TF1 et LCI, nous vous faisons vivre la situation en direct.



Emmanuel Macron commence son discours
 « Le 11-Novembre, il y a cent ans jour pour jour, à Paris, comme partout en France, c'était l'armistice. C'était la fin de quatre longues et terribles années », dit le président de la République. « Durant quatre ans, l'Europe manqua de se suicider », déclare Emmanuel Macron dans un discours ancré dans le souvenir et le recueillement.

Les Femen interpellées étaient finalement trois Trois militantes Femen ont forcé le dispositif de sécurité au moment où la voiture de Donald Trump remontait les Champs-Élysées. Deux militantes seins nus sur lesquels étaient inscrits "Hypocrisy parad" et "Gangsta party" ont sauté par-dessus les barrières de sécurité au moment où la voiture de Donald Trump passait devant le public peu avant 11 heures. Une troisième militante positionnée un peu plus haut sur l'avenue a fait de même. Elles ont toutes été interpellées.

Des lycéens lisent des lettres écrites par des soldats

Les adolescents se succèdent pour lire une série de lettres écrites par des soldats français, britanniques, allemands, américains de la Première Guerre mondiale, dans leur langue d'origine. RÉACTION 

Interrogé sur TF1, Nicolas Sarkozy, a donné son sentiment sur ces commémorations. "On honore des gens qui sont morts pour nous. C'est jamais démodé, c'est toujours présent (...) Que les gens aiment leur pays, c'est normal".

Puis, au sujet de la montée des populismes en Europe, l'ancien président a déclaré : "qu'ils soient attachés à leur pays, c'est normal. Il y a eu une génération de génies a dit "on arrête de se battre", et ça a marché. Et c'est ça l'héritage. La paix, ce n'est jamais acquis". 





Grand cortège pour escorter Donald Trump

Le président américain arrive sur les Champs-Elysées à bord de son propre véhicule, entouré d'un impressionnant cortège. Il n'est pas passé par l'Elysée avant par mesure de sécurité, tout comme Vladimir Poutine. 



Les dignitaires rejoignent les Champs-Elysées

Ils vont entamer un petit trajet de trois kilomètres à bord d'un car pour rejoindre le haut des Champs-Elysées. Ils devront ensuite marcher quelques dizaines de mètres pour s'installer dans la tribune, qui les abritera tout au long de la cérémonie.

Angela Merkel est arrivée

La chancelière allemande était la dernière attendue sur le perron de l'Elysée. Tous les dirigeants sont rentrés dans le palais présidentiel, et devraient bientôt emprunter une navette pour rejoindre l'Arc de Triomphe.
 

Justin Trudeau est arrivé à l'Elysée

Le Premier ministre canadien a été accueilli par le couple Macron. Tout comme lui, le roi du Maroc, Mohammed VI, le roi d'Espagne, Felipe VI, le président turc Recep Tayyip Erdogan, et le prince Albert de Monaco sont déjà arrivés. 
 

"C'est un moment magique"

Philippe Lavigne, Chef d’état-major de l’Armée de l’air qui va participer à la cérémonie militaire sur les Champs-Elysées, donne son ressentiment sur ce centenaire au micro de BFMTV. 
"Ça représente d’abord la fin d’une tragédie humaine mondiale, d’une terrible guerre. Ça représente aussi pour moi le jour du souvenir, le souvenir de tous ceux qui ont tant donné pour leur nation, qui ont été jusqu’à donner leur vie. Mais c'est un souvenir également pour tout le peuple français qui a souffert et combattu. De façon plus joyeuse, c’est le premier jour de la paix, c’est un moment magique. Cette paix qui a dû être construite et que nous devons conserver à chaque instant."

Aminata Diouf

Dimanche 11 Novembre 2018 - 12:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 15:27 Un pacte politique au Nigeria sans Atiku