Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Élections au Ghana: un incident signalé près d'Accra devant un bureau de vote



Élections au Ghana: un incident signalé près d'Accra devant un bureau de vote
Plus de 17 millions d'électeurs sont attendus aux urnes ce lundi 7 décembre. Ils doivent élire leurs 275 députés et leur président. Pour la magistrature suprême, douze candidats sont en lice, dont le chef de l’État sortant, Nana Akufo-Addo, qui brigue un deuxième mandat. Un premier incident a été signalé dans la banlieue de Accra.

Dès la mi-journée, un cas de violence a été signalé par la police et la Codéo (une coalition d'observateurs locaux) : des types dans un landcruiser noir, à Kasoa, ont tiré sur la voiture de deux membres du NDC, le parti du candidat John Dramani Mahamat. Quatre personnes ont été blessées, y compris un journaliste. Les assaillants ont pris la fuite et sont recherchés par la police.

La journée avait plutôt commencé dans le calme. Si d’habitude, la queue étaient visibles très tôt devant les bureaux de vote ghanéens pour avoir une chance de pouvoir glisser son bulletin dans l’urne avant d’aller au travail. Ce n'était pas forcément le cas cette année. Le président Nana Akufo-Addo a décrété un jour férié ce lundi : les électeurs ont donc toute la journée pour se rendre aux urnes.

Dans le quartier populaire de James Town, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes comme prévu et les électeurs étaient déjà au rendez-vous. Dans la file d’attente, un homme fait part de sa fierté d’être Ghanéen. Il dit avoir voté ce lundi pour l’avenir du Ghana, un pays qui n’a pas connu d’instabilité politique depuis plus de 20 ans, contrairement à d’autres pays africains. L’ambiance est plutôt une ambiance de fête : les gens sont heureux d’être là, heureux d’être en quelque sorte les champions de la démocratie dans le continent africain, et ils sont bien déterminés en fait à faire en sorte que les élections se passent dans le calme.

À Nima, un autre quartier de la capitale, populaire et très peuplé, on croise des bureaux de vote presque tous les 50 mètres. Malgré des files d'attente assez longues, tout se passe dans le calme.

Les habitants de Nima sont très fiers que les élections au Ghana se déroulent en général de manière pacifique. Ils revendiquent d’être un modèle démocratique pour l’Afrique de l’Ouest. Le quartier est favorable à l’opposition, mais on voit des drapeaux du parti présidentiel, ou des gens qui portent des T-shirts à l’effigie de Nana Akufo-Addo et cela ne crée aucune tension.

Rfi

Lundi 7 Décembre 2020 - 19:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter