Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Escroquerie et complicité: un gérant d’une boutique Orange Money se fait gruger

​C’est un de ces tours que seuls les vrais escrocs ont le don de jouer aux honnêtes gens. S’étant présenté devant le gérant d’une agence multiservices, Amadou Diol lui passe une autre personne au bout du fil. Cette dernière demande avec assurance au gérant de lui transférer 190 000 FCFA à la demande de M. Diol qui était en face de lui. Une fois le transfert effectué, le gérant réclame son argent à Diol. Celui-ci refuse et lui avoue être lui - même victime d’une arnaque puisqu’il était venu récupérer 500 000 FCFA qu’il a reçus d’un numéro inconnu. L’histoire s’est terminée à la police où l’on espère que l’écheveau de cette histoire à dormir debout sera démêlé.



Escroquerie et complicité: un gérant d’une boutique Orange Money se fait gruger
 Abdou Fall est gérant d’un point multiservices. Avant-hier, aux environs de 12 heures, le nommé Amadou Diol s’est présenté à son agence et lui a demandé s’il a la possibilité de lui faire un transfert via le réseau Wari. Sa machine ayant des problèmes, M. Fall lui explique l’impossibilité de faire le transfert en question. Tenace, le visiteur opte pour le réseau Orange Money. Malheureusement, le compte du gérant le pouvait pas permettre de payer les 190 000 francs que le client voulait récupérer. Ne se doutant de rien, il appelle son fournisseur pour pourvoir son compte.

L’argent positionné, le gérant demande à son interlocuteur le numéro vers lequel il souhaite faire le transfert. Celui-ci lui répond ne pas détenir le numéro avant de lui passer une autre personne au bout du fil qui lui remet un numéro vers lequel le gérant fait un transfert de190 000 FCFA. Mais le transfert ne passe pas. Ne se décourageant pas, le mis en cause lui remet un autre numéro où le transfert est réussi. Le bonhomme revient à la charge et demande un autre transfert de 300. 000 F sur le même numéro. Refus du gérant qui lui réclame le montant du transfert déjà effectué.

Retournement de situation, le mis en cause lui dit ne détenir aucun franc avec lui avant que son interlocuteur, à l’autre bout du fil, lui demande de le laisser partir et lui promet le transfert de ses 190. 000 francs. Flairant avoir affaire à des escrocs, le gérant empoigne le client et le conduit à la police. Face aux enquêteurs, le mis en cause nie les faits en bloc et déclare aux policiers qu’il est lui-même victime et qu’il ne connaissait pas la personne pour qui il faisait le transfert.

Selon M. Fall, sa présence au point multiservices du plaignant s’expliquait par le fait qu’il devait faire un retrait de 500 000 FCFA. Malgré ses dénégations en jurant sur tous les saints, il a été déféré au parquet en attendant d’être édifié sur son sort. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 10 Décembre 2020 - 11:43


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter