Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



États-Unis: le coronavirus s’invite dans le premier débat Biden-Sanders



Aux États-Unis, Joe Biden et Bernie Sanders s’affrontaient en duel pour la première fois dans la course à l’investiture démocrate. Un débat en temps de crise : la pandémie du coronavirus a été au cœur des échanges et occupé la moitié des deux heures de débat.

 En ces temps de coronavirus, Joe Biden et Bernie Sanders devaient montrer lequel des deux serait plus à même de gérer la crise. Dans un studio sans public, installés à un mètre l’un de l’autre, les deux hommes ont débattu des décisions qu’ils auraient prises s’ils étaient présidents.

Sans surprise, Bernie Sanders, largement dépassé dans la course depuis deux semaines, a longuement insisté sur son plan d’assurance maladie pour tous. « Cette pandémie de coronavirus expose les incroyables faiblesses et dysfonctionnement de notre système de santé actuel. »

Pour Joe Biden, changer tout le système n’est pas adapté à la crise actuelle. « Les gens veulent des résultats, pas une révolution. Ils veulent des résultats tout de suite ! »

Une femme pour le poste de vice-présidente

Les deux hommes ont tous deux pointé du doigt une gestion jugée catastrophique du coronavirus de la part de Donald Trump. Chacun sort de ce débat avec des moments forts et des moments de faiblesse. Le sénateur Sanders s’est attaqué au bilan législatif de l’ancien vice-Président notamment sur la guerre en Irak ou encore le mariage homosexuel.

Joe Biden de son côté, a joué la carte de l’annonce surprise. S’il est le candidat du parti démocrate, il s’engage à prendre une femme pour le poste de vice-Présidente.

Voulant tout de même afficher une unité malgré la compétition. Joe Biden et Bernie Sanders ont chacun assuré qu’ils soutiendraient celui qui gagnerait l’investiture. « Nous avons un ennemi commun », a déclaré Joe Biden, c’est Donald Trump.

Rfi

Lundi 16 Mars 2020 - 08:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter