Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



France: la manifestation pour la Palestine interdite à Paris



Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé jeudi 13 mai au préfet de police de Paris d'interdire la manifestation de soutien au peuple palestinien prévue samedi dans la capitale, en raison des « graves troubles à l'ordre public constatés en 2014 ». Le préfet de police de Paris a donc pris un arrêté d'interdiction.

« J'ai demandé au préfet de police d'interdire les manifestations de samedi en lien avec les récentes tensions au Proche-Orient », a tweeté le ministre de l'Intérieur, en référence à la manifestation prévue samedi à 15h00 à Barbès (XVIIIe arrondissement).

Quelques heures plus tard, le préfet de police de Paris a pris un arrêté d'interdiction de la manifestation à Paris, « conformément » à la demande du ministre de l'Intérieur, a indiqué dans un tweet la préfecture. 

Ailleurs en France, « consigne a été donnée aux préfets d'être particulièrement vigilants et fermes », poursuit M. Darmanin. « De graves troubles à l'ordre public furent constatés en 2014 », ajoute-t-il.

Dans un télégramme envoyé à l'ensemble des préfets et consulté par l'AFP, le ministre rappelle « le précédent du 19 juillet 2014 à Paris ». Il demande aux préfets de « mobiliser les services de renseignement » pour « assurer le suivi » des rassemblements et « anticiper les risques de débordement ».

Et de « ne pas hésiter » à « interdire » les manifestations si leurs déclarations sont « hors délai », représentent un risque de « troubles à l'ordre public » ou ne « respectent pas les règles de l'état d'urgence sanitaire ». Il appelle également les préfets à assurer la « protection des lieux de culte, écoles, centres cultures et commerces de la communauté juive ».

Le président de l'AFPS en garde à vue quelques heures

Mercredi, Bertrand Heilbronn, le président de l'Association France Palestine Solidarité, a été placé en garde à vue quelques heures, après un rassemblement à proximité du ministère des Affaires étrangères préalablement interdit par la préfecture de police de Paris. Son arrestation a suscité l'indignation de plusieurs personnalités politiques à gauche, dont Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise.

Les affrontements entre le Hamas et Israël avaient fait jeudi 83 morts à Gaza, enclave palestinienne sous blocus israélien contrôlée par le Hamas, et 7 côté israélien, et ne montrait aucun signe d'apaisement.

Rfi

Jeudi 13 Mai 2021 - 19:52


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter