Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gambie: Jammeh reste sourd aux pressions internationales



Les forces de sécurité gambiennes déployées en masse faisaient régner le calme samedi à Banjul, au lendemain du revirement du président sortant Yahya Jammeh, qui ne reconnaît plus sa défaite électorale, apparemment imperméable à la multiplication des condamnations internationales.

Le président élu Adama Barrow a demandé à M. Jammeh d'accepter sa défaite à l'élection présidentielle du 1er décembre, rejetant sa demande de nouveau vote, et appelant ses propres partisans au calme.

Au pouvoir depuis 22 ans en gouvernant la Gambie d'une main de fer, Yahya Jammeh avait créé la surprise par sa "magnanimité" en reconnaissant sa défaite - selon l'expression du président de la Commission électorale indépendante.

Mais il a effectué une brutale volte-face dans une déclaration télévisée vendredi soir.

"Tout comme j'ai loyalement accepté les résultats, en croyant que la Commission électorale était indépendante, honnête et fiable, je les rejette dans leur totalité", a-t-il affirmé, dénonçant des "erreurs inacceptables" de la part des autorités électorales et exigeant la tenue d'un nouveau scrutin.

"Je l'exhorte à changer de position et à accepter de bonne foi le verdict du peuple", a déclaré Adama Barrow à l'issue d'une réunion de l'opposition à son domicile, soulignant que le président sortant n'avait pas le pouvoir constitutionnel de convoquer une nouvelle élection.

ladepeche.fr

Samedi 10 Décembre 2016 - 18:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 18:23 Un mandat d'arrêt de la Zambie contre Koffi Olomide