PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Idrissa Seck balance ses nouvelles exigences à Macky Sall

La sortie du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye sur son désir de contribuer à la réélection de Macky Sall en 2019 a servi de prétexte à Idrissa Seck et son parti pour exiger sa démission de la tête du ministère de l’Intérieur.



Idrissa Seck balance ses nouvelles exigences à Macky Sall
«Le parti Rewmi a écouté avec indignation, les propos de monsieur Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’intérieur et responsable politique du parti au pouvoir, chargé d’organiser les élections», a relevé le communiqué du Rewmi qui fustigeait la sortie du maire de Linguère sur le rôle qu’il compte jouer pour la réélection de Macky Sall en 2019.

Selon le président du Conseil départemental de Thiès et ses camarades, cette sortie est «une preuve supplémentaire» qui démontre la velléité du chef de l’Etat de se maintenir au pouvoir en usant de la fraude. En plus, ajoute le communiqué, «cette atteinte grave à la transparence de notre processus électoral est une menace directe sur la paix sociale et la stabilité de notre pays».

Suffisant pour les «Rewmistes» pour exiger sa mise à l’écart dans l’organisation des échéances électorales : «Aly Ngouille ne peut être juge et partie. Par conséquent, le Président Idrissa SECK et le parti REWMI exigent du chef de l’Etat, la nomination immédiate et sans délai, d’une personnalité neutre et consensuelle chargée d’organiser les élections».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 1 Mars 2018 - 09:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter