PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




«Il n’y a pas 400 cadres étrangers aux Ics mais 72» : Dg Ics

Le directeur général des Industries chimiques du Sénégal (Ics) a tenu à apporter des précisions sur la présence des expatriés au sein de l’entreprise qu’il dirige. Alassane Diallo, au fait des inquiétudes des députés sur la question, a déclaré qu’il y avait beaucoup plus de cadres sénégalais dans cet industries que d’expatriés. Mais la présence de ces derniers obéit à une logique qu’il a exposée.



«Il n’y a pas 400 cadres étrangers aux Ics mais 72» : Dg Ics
«Je voudrais tout d’abord préciser qu’au 1 novembre 2016, les Ics ont un effectif permanent de 1520 agents dont 72 expatriés, tous ingénieurs, cadres ou experts comptables. Nous sommes donc très loin du chiffre de 400 expatriés. Les Ics emploient 115 cadres sénégalais », a déclaré Alassane Diallo à nos confrères de l’Observateur.

Selon lui, les emplois au niveau de son entreprise découlent d’une logique imposée par la concurrence. Car, fait-il savoir : «les Ics étaient confrontées à un risque de blocage de leurs activités minières en raison de retards importants au niveau du terrassement. Etant une entreprise exportatrice, donc confrontée à la rude concurrence internationale. Les Ics ont l’obligation de maîtriser leurs coûts de productions de l’amont vers l’aval».

Et ce sont ces facteurs qui ont motivé l’appel à la société Vpr. Appel intervenu après des consultations aussi bien au Sénégal qu’à l’extérieur : «Quand il s’agit de terrassements aux Ics, première entreprise minière du Sénégal, les volumes sont toujours importants. Avant de choisir les Vpr, les Ics avaient lancé une consultation au Sénégal et hors du Sénégal», explique-t-il.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 3 Novembre 2016 - 10:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter