Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Intervention militaire en Gambie : Le Saloum et la Casamance pourraient en pâtir (Baldé)

Abdoulaye Baldé ne veut pas entendre parler d’une intervention militaire en Gambie. En effet, le maire de Ziguinchor, qui fut ministre des Forces armées met en garde les autorités de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) sur les risques qu’une telle intervention pourraient faire courir au Sénégal notamment dans ses régions frontalières avec la Gambie telles que le Saloum et la Casamance.



Intervention militaire en Gambie : Le Saloum et la Casamance pourraient en pâtir (Baldé)
«Attaquer militairement la Gambie pourrait causer des dégâts collatéraux au Sénégal, non seulement en Casamance mais aussi dans le Sine-Saloum », a déclaré le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé lors d’une rencontre avec ses partisans à Kaguitte (Ziguinchor).

Enumérant les dommages collatéraux qu’une telle initiative pourrait causer au Sénégal, l’ancien ministre des Forces armées sous le régime de Wade fait savoir que «Non seulement il pourrait y avoir des phénomènes comme les réfugiés mais aussi d’autres dégâts collatéraux parce que la Gambie est dans le Sénégal. Il ne peut pas y avoir un conflit d’ordre militaire en Gambie avec toutes les difficultés que cela implique, sans que le Sénégal ne soit concerné».

Selon lui, la solution diplomatique consistant à raisonner le Président Yaya Jammeh et lui offrir une porte de sortie est la seule capable d’épargner aux populations sénégalaises des désagréments. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 26 Décembre 2016 - 09:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 11:17 Me Wade bientôt à Dakar pour accueillir Karim Wade