Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ipres, Caisse de sécurité sociale,IPM: "DDD", endettée jusqu'au cou

"Dakar Dem Dikk" doit beaucoup d'argent à l'Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres).Et,n'eut été l'accord qui a été trouvé entre la Direction générale de la Société de transport et l'Ipres, les travailleurs, qui partent à la retraite, ne percevraient pas leur argent. Interpellé sur cette question par "Source A", le directeur général de DDD affirme qu'il a trouvé cette situation lors de sa prise de fonction. N'empêche, Maître Moussa Diop se targue d'être "le premier Directeur général à payer à l'Ipres". Sauf que même sous la torture, il refuse de dire à l'opinion le montant de l'ardoise due à l'Ipres.



Ipres, Caisse de sécurité sociale,IPM: "DDD", endettée jusqu'au cou
Attention, il y a danger: "Dakar Dem Dikk" doit beaucoup d'argent à l'Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres).Même si les salaires des travailleurs ont toujours été l'objet de ponction qui devaient être versés à l'Ipress ,il n'en demeure pas moins que leur entreprise traîne une lourde ardoise vis-à-vis de la dite Institution .Or ,la Société de transport devait être ,normalement ,à jour ,étant donné que l'Etat du Sénégal lui a versé une forte somme d'argent ,pour l'aider à sortir de ce cercle vicieux ,a appris "Source A".

Le Directeur général, Me Moussa Diop :"le problème de versement à l'Ipres date de 21 ans. J'ai versé 5 milliards, quand je suis arrivé. J'ai été le premier directeur général à payer l'Ipres".
Maître Moussa Diop est catégorique. Interrogé par votre canard, il a affirmé que "le problème de versement à l'Ipres date de 21 ans. C'est pour dire que ce n'est pas une histoire nouvelle. J'ai versé 5 milliards FCfa, quand je suis arrivé. j'ai été le premier directeur général à payer à l'Ipres. Ils m'ont dit le reste, on va payer cela, après. On est en train de respecter notre parole. Nous avons une  convention avec l'Ipres. C'est pourquoi, ceux qui partent à la retraite sont payés par l'Ipres. L'accord est respecté .Depuis 2000, date de la création de la Société ,ce problème existe. J'ai été le premier Directeur général à payer l'Ipres", assure-t-il. Néanmoins, il n'ira pas jusqu'à dire à combien s'élève le montant de la dette ."Je ne peux vous dire ",nous signifie -t-il.

Source A est en mesure d'écrire, sans courir le risque d'être démenti, qu'aucun travailleur de la boîte, y compris les syndicalistes ,n'est en mesure de dire ,avec exactitude ,le montant de l'ardoise que "Dakar Dem Dikk" doit à l'Institution de prévoyance retraite du Sénégal .Mieux ou pris ,c'est selon ,seul Me Moussa Diop et son directeur financier en savent davantage,nous souffle -t-on.

"L'Etat Sénégal nous devait de l'argent .Nous aussi ,nous lui devions de l'argent ,depuis 21 ans...Il y a eu croisement de dettes"
En ce qui concerne la rumeur, selon laquelle ce sont 16 milliards FCfa que l'Etat va donner à sa Société, pour lui permettre de repartir sur de nouvelles bases ,l'avocat soutient que la somme que sa Société  a reçue est en deçà. Il tient à préciser :"l'Etat du Sénégal nous devait de l'argent. Nous aussi, nous lui devions de l'argent, depuis 21 ans. Il y a eu croisement de dette .C'est dans ce croisement que nous avons payé à l'Ipres 5 milliards F Cfa. Le reste va être payé, en fonction des revenus à Dakar Dem Dikk. La Covid 19 est arrivée.Tout le monde souffre".

"Sur les 900 millions dus à l'IPM", Dakar Dem Dikk a pratiquement payé les 850 millions "
La Société de transport n'a pas seulement des problèmes de versement  au niveau de l'Ipres .Loin s'en faut ! Elle éprouve les même difficultés, en ce qui concerne l'Institution de prévoyance Maladie à qui elle devait 900 millions à ses créanciers. Sur ce point aussi, le directeur tient à vanter ses mérites. "Sur les 900 millions depuis la création de la Société, Dakar Dem Dikk a pratiquement payé les 850 millions F Cfa .Je les ai payés moi. Si aujourd'hui ,il y a une dette de 50 millions FCfa, elle est due à la Covid .Cette dette aussi date d'un certain temps. Sinon, les travailleurs seraient partis en grève", fulmine Me Moussa Diop.

Le Directeur général de" Dakar Dem Dikk " a raison, lorsqu'il dit qu'il a su convaincre les travailleurs de ne pas partir en grève, à cause des problèmes cités ci-dessus.Toutefois, la situation peut changer, du jour au lendemain, si l'on sait que la Société éprouve, aujourd'hui, toutes les difficultés du monde à être rentable. En effet, il nous a confié que la recette journalière, qui était de 25 millions F Cfa, avant la Covid se situe aujourd'hui entre 7 et 8 millions de francs.

Bref ,la convention signée entre l'Ipres et "Dakar Dem Dikk" ne tient, alors, qu'a un fils, si l'on sait qu'il faut qu'une certaine somme soit versée, pour que les travailleurs, qui partent à la retraite, durant l'année, puissent être payés. C'est le même problème que DDD a avec la Caisse de Sécurité Sociale. Tout comme dans le cadre de la Coopérative d'habitat des travailleurs, l'entreprise doit plusieurs dizaines de millions F Cfa aux ayant-droits. Pour dire que l'horizon est loin d'être dégagé au niveau de DDD. 


 

Fatoumata Bintou NDOUR (Stagiaire)

Vendredi 21 Août 2020 - 12:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter