Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La BEI dégage une enveloppe de 49 milliards de CFA pour le Programme d’urgence d’électrification de l’Etat

La société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) vient de bénéficier d’un financement de la Banque européenne de développement d’un montant de 49 milliards de CFA. La signature d’accord a eu lieu hier entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou BA et Monsieur Diederick ZAMBON, chef de la division pour l’Afrique de la Banque européenne d’investissement.



La BEI dégage une enveloppe de 49 milliards de CFA pour le Programme d’urgence d’électrification de l’Etat
L’enveloppe porte sur 75 millions d’euros, soit 49,2 milliards elle a été cofinancée par la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Union européenne pour le projet Sénégal Electricity Modernisation destinée à appuyer le Programme d’urgence d’électrification rurale initié par le gouvernement du Sénégal, dans le cadre du PSE.
 
Un geste de haute portée salué par le ministre de l’Economie des finances et du plan a magnifié l’excellence des relations et le soutien de la Bei dans le secteur de l’énergie. « Je suis particulièrement honoré de signer cette convention de financement du projet Sénégal Electricity Modernisation, entre l’Etat du Sénégal et la Banque européenne d’investissement. Ce financement porte ainsi à 127 milliards 911 millions de F CFA, la contribution de la BEI à la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent, soit 65% de concrétisation des engagements financiers de la BEI au Groupe Consultatif de présentation de la stratégie de développement social du Sénégal », a déclaré Amadou BA.
 
D’après Monsieur Diederick ZAMBON, chef de la division pour l’Afrique de la BEI, ce financement est destiné à l’investissement d’urgence des régions de Dakar et de Ziguinchor.


Vendredi 25 Novembre 2016 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter