PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




La Belgique accepte d'accueillir Jean-Pierre Bemba

Deux jours après l'annonce de libération de Jean-Pierre Bemba, la Belgique a répondu favorablement ce jeudi 14 juin à la demande de la Cour pénale internationale d'accueillir l'ancien vice-président congolais et s'apprête à le recevoir dans les prochains jours.



C'est par un communiqué du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders que les autorités belges annoncent avoir répondu favorablement à la demande de la CPI de permettre « le séjour de Monsieur Bemba en Belgique où réside sa famille, suite à sa mise en liberté provisoire ». La Belgique « a toujours inscrit son action en soutien aux juridictions pénales internationales », ajoute le communiqué, précisant que cette décision a été transmise à la Cour.
 
« Ils ne veulent pas être accusés de devenir le refuge des opposants congolais, même si la Belgique l'a toujours été, même du temps de Mobutu », explique à RFI un fin connaisseur de la politique belge. Mais la Belgique et le Congo ont été à couteaux tirés ces derniers mois. Kinshasa a mis fin à la coopération militaire et à la coopération de développement avec la Belgique, fermé la maison Schengen qui délivrait des visas de courte durée pour l'Union européenne, prétextant qu'elle était tenue par son ancienne puissance coloniale.
 
Reste à savoir quand ce transfert aura lieu. Toujours selon ce communiqué, les démarches pratiques seront entreprises à cet effet dans les jours à venir. Pour les proches de Jean-Pierre Bemba et les membres de son parti, le plus tôt serait le mieux. Certains en viennent même à imaginer un transfert cette nuit en catimini, comme cela a été le cas pour d’autres personnalités remises en liberté par la Cour.
 

Rfi.fr

Vendredi 15 Juin 2018 - 08:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter