Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La CPI confirme la condamnation en appel de l'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda pour crimes de guerre



La CPI confirme la condamnation en appel de l'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda pour crimes de guerre
La Cour pénale internationale (Cpi) a confirmé ce mardi 30 mars 2021, la condamnation en appel de l'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda surnommé "Terminator", condamné en 2019 à 30 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

M. Ntaganda, 47 ans, a été reconnu coupable de 18 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, dont des crimes sexuels, massacres, persécutions et transfert forcé de la population civile en République démocratique du Congo (RDC) au début des années 2000.

Il a été condamné à 30 ans de prison ferme, la peine la plus lourde jamais prononcée par la CPI, juridiction basée à La Haye et créé en 2002 pour juger les pires atrocités commises dans le monde.

"En paix avec lui-même", selon les mots de son avocat, M. Ntaganda avait aussitôt fait appel de sa condamnation. L'accusation avait également fait appel.

L'ex-général de l'armée de RDC, qui avait la réputation d'être un leader charismatique, a toujours assuré être un "révolutionnaire" et non un criminel, rejetant son surnom de "Terminator".

La chambre d'appel rendra son arrêt à 15H00 (13H00 GMT).

Début mars, la CPI a fixé à 30 millions de dollars (25 millions d'euros) le montant des réparations accordées aux victimes de M. Ntaganda.

Aminata Diouf

Mardi 30 Mars 2021 - 15:35


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter