Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La LD debout juge "injuste le refus" de l’Etat de rapatrier les étudiants sénégalais en Chine



La LD debout juge "injuste le refus" de l’Etat de rapatrier les étudiants sénégalais en Chine
Le secrétariat exécutif de la Ld debout s’est réuni mardi pour réfléchir sur la situation politique, économique et sécuritaire du Sénégal. Les responsables de ce parti de l’opposition n’ont pas manqué de dénoncer la décision de refus du président Sall de rapatrier les 12 étudiants sénégalais, piégés en Chine, précisément à Wuhan, épicentre de l’épidémie du nouveau Coronavirus.

« Tous les Sénégalais ont vu un certain Macky Sall à bord d’un avion, avec caméra embarquée, pour assister à la soutenance de Mémoire d’un de ses enfants aux Etats-Unis. Avant, dans le dossier Pétro-Tim, tout le monde l’a observé à la télévision, un jour de fête religieuse, très ému cherchant maladroitement les mots pour disculper son frère Aliou Sall cité par la BBC », a tenu à préciser la LD débout, dans un communiqué transmis à PressAfrik.

Et déplorer « le même Macky Sall vient d’exprimer son refus catégorique, à travers une très malheureuse communication, de faire rapatrier par l’Etat les étudiants sénégalais pris au piège à Wuhan en lointaine Chine. Excellence, admettez que ce n’est pas juste ! ».

Evoquant la situation politique du pays, la Ld débout réaffirme la nécessité d’une grande unité des patriotes et milite pour un grand rassemblement, dans la période, des forces vives de la Nation, et en appelle à la responsabilité de tous les acteurs porteurs de dynamiques politiques, syndicales et citoyennes pour construire ensemble un front national de lutte unitaire, le plus large possible, qui implanterait ses bases dans les campagnes et les villes, dans les quartiers et les villages, et plus essentiellement dans la capitale, Dakar. 

« Il n’y a aucun doute en effet que la tentative du Troisième mandat, cette maladie virale et infantile des apprentis dictateurs sur le continent sera imposé au Sénégal. Une telle perspective est inscrite dans la logique du jeu des intérêts stratégiques de puissances extérieures qui se servent de valets endogènes pour continuer à spolier les peuples de leurs ressources mais également de lobbies internes, parmi lesquels des transhumants sans éthique ni morale, prêts à tout pour préserver leurs avantages », dénoncent-ils.

Les responsables estiment que « c’est maintenant et assurément maintenant qu’il faut agir en vue de bâtir les leviers et les ressorts populaires de résistance pour barrer la route à cette dangereuse aventure ».

 

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 6 Février 2020 - 16:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter