Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Largement dominateur de Nice, le PSG s'est logiquement imposé 3-0 grâce notamment à un doublé de Neymar



Vainqueur de ses sept premiers matches de Ligue 1, le PSG visait la passe de huit à Nice ce samedi, pour ainsi égaler le record de l’Olympique Lillois (saison 1936/1937). Tuchel changeait ses plans notamment en prévision du match de Ligue des Champions face à l’Etoile Rouge de Belgrade, de la rencontre face à Reims en milieu de semaine et des différents blessés. La défense se présentait avec trois défenseurs centraux : Thiago Silva, Kimpembe et Kehrer. Areola débutait dans les buts, Marquinhos, Di Maria, Nkunku et Rabiot démarraient au milieu et le duo Diaby-Neymar devait alimenter Mbappé, seul en pointe. Le champion du monde revenait enfin après trois matches de suspension. En face, le Gym évoluait avec la même formation que lors de la victoire contre Nantes. Seul Atal remplaçait Jallet.

La rencontre partait sur de grosses bases avec des situations de chaque côté. Il faut dire que les deux compositions d’équipes offraient pas mal de possibilités. Rabiot se mettait le premier en évidence avec une frappe cadrée (2e). Benitez intervenait déjà une seconde fois sur cette percée de Mbappé (4e). Maolida répondait aux joueurs de la capitale en se débarrassant de Kehrer puis en butant sur Areola (6e). L’Allemand se rattrapait bien en remportant la plupart de ses duels par la suite. A l’image du défenseur, le PSG commençait à prendre le dessus techniquement et physiquement. Les champions de France manquaient de peu l’ouverture du score par Di Maria, qui était à la réception d’un une-deux entre Diaby et Mbappé (11e). L’Argentin bottait ensuite un coup-franc où Thiago Silva, Rabiot et Marquinhos loupaient tour à tour le ballon (15e).

Le PSG trop fort pour Nice

Le but viendra finalement de Neymar. Nkunku débordait côté droit et centrait. Si Mbappé manquait le cuir, Neymar arrivait derrière et enroulait parfaitement sa frappe (0-1, 22e). Mené au score, le Gym subissait en plus la sortie sur blessure de Makengo, remplacé par Cyprien (28e). Le PSG appuyait et tentait de faire le break avant la pause. Il pensait y parvenir après ce centre au cordeau de Mbappé pour Neymar mais c’était sans compter sur l’arbitrage et la VAR (44e). Les deux dernières tentatives de Di Maria terminaient leur course au-dessus (45e, 45e+1). Nice avait eu chaud et tentait de revenir avec des velléités plus affirmées en seconde période. Vieira remplaçait un Coly en difficulté par Balotelli. Problème pour le coach niçois, Paris prenait immédiatement un break d’avance. Lancé dans l’axe par Neymar, Mbappé se débarrassait des deux défenseurs et du gardien mais ratait son dernier geste. Nkunku surgissait alors pour transformer (0-2, 46e).

Le PSG se mettait enfin à l’abri mais, comme contre Reims, continuait à jouer pour tenter d’enfoncer le clou. Faut-il encore mettre les occasions au fond. Mbappé faussait compagnie à tout le monde côté droit et préférait frapper en angle fermé alors que Neymar et Diaby se présentaient seuls au point de penalty (55e). Pour ne rien arranger aux affaires niçoises, Cyprien laissait traîner son coude sur le visage de Neymar et écopait d’un second avertissement (59e). Atal sauvait ensuite son camp en repoussant sur sa ligne une tête de Thiago Silva (67e). Entré en jeu, Choupo-Moting voyait son but refusé pour un hors-jeu au départ de l’action de Mbappé (80e), puis ne parvenait pas à concrétiser ce raid de Neymar (86e). Enfin, Benitez repoussait une tête de Neymar (90e) mais il ne pouvait rien face au Brésilien, à la conclusion de ce deux contre un avec Mbappé (0-3, 90e+2). Tout de même maladroit dans la finition, le PSG s’impose 3-0 et égale un vieux record de 80 ans, en attendant de peut-être le battre la semaine prochaine face à l’OL.

L’homme du match : Neymar (8) : encore un gros match de la part du numéro 10 brésilien. Juste, dynamique, provocateur balle au pied, il a su amener son équipe dans le bon sens. C’est lui qui débloque la situation en marquant d’une belle frappe enroulée (22e). Il n’est pas loin du doublé mais la VAR passera pas là (44e) puis la défense niçoise (86e). C’est aussi lui qui lance Mbappé sur le second but (46e). Le Français ne le lui rendait pas en l’oubliant au point de penalty (55e) mais il se rattrapait en lui offrant le doublé (90e+2). Désormais meilleur buteur du championnat, l’ex-joueur du Barça a même fait expulser Cyprien (57e).

foomercato

Samedi 29 Septembre 2018 - 21:17


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter