Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Pôle des 4 candidats de l'opposition alerte: "il y a une différence entre le fichier physique et le fichier électronique remis"

Le pôle des 4 candidats à la présidentielle de ce dimanche 24 février 2019 alerte l’opinion nationale et internationale sur les dérives du pouvoir en ce qui concerne le processus électoral au Sénégal. Face à la presse ce jeudi dans l’après-midi, ces membres ont vivement dénoncé les incohérences et omissions douteuses relevées dans le fichier électoral.



À moins de 72 heures de l’élection présidentielle, le fichier électoral pose toujours problème au niveau de l'opposition. C’est dans ce sens que les mandataires des 4 candidats du scrutin de ce 24 février 2019, ont tenu une conférence de presse, pour sonner l’alerter. Ils accusent le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et ses services d’avoir manipulé le fichier électoral. 

En l'absence du mandataire de la coalition "Sonko Président", Amadou Cissé du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur), Ibra Diouf Ngokhobaye de la coalition Madické 2019, Ass Babacar Guèye de Idy 2019, informent que les experts qui ont eu à analyser ce document, ont décelé des incohérences entre le fichier papier et le fichier électronique. Ces derniers ont, à les croire, remarqué «une augmentation de 968 électeurs après la fermeture de la période de révision exceptionnelle des listes électorales». 

Pire, «un ajout d’environ 31 500 inscrits» a été relevé dans le fichier. En effet, expliquent-ils : «6.682.075 électeurs ont été fixés par arrêté 20 025 du 24 août 2018 pour le compte du parrainage. Et, 6.683.043 électeurs figurent dans le fichier en notre possession et remis officiellement par la Direction générale des élections, soit une augmentation encore de 968 électeurs après la fermeture de la période de révision exceptionnelle des listes électorales ». 

D’autres «omissions volontaires et frauduleuses », ont été notées par le Pôle coordonné par Mamadou Diop Decroix. "C’est «la non-conformité entre le fichier physique et le fichier électronique avec un certain nombre de centres de vote et de bureaux de vote qui n’existent que sur le fichier électronique et non sur le fichier papier », fulminent-ils. 
Alors que, rappellent Amadou Diop de Croix et Cie, « le fichier en papier fait office de listes d’émargement des électeurs votants le jour du scrutin ». 
Ces membres de l’opposition s’indignent par la même occasion, contre « la confection abondante et sélective de duplicatas et les déplacements massifs des électeurs de l’opposition ». 

Aminata Diouf

Jeudi 21 Février 2019 - 21:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter