Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le directeur général de l’OFEJBAN dément et traduit en justice "Le point du jour"

"Mettre à nu les combines et manœuvres malsaines des politiciens encagoulés qui tentent d’armer depuis une semaine une escalade médiatique contre l’Office pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue( OFEJBAN) et son directeur général" tel est le motif de la conférence de presse initiée par Boubacar Bâ ce jeudi 21 juillet au siège de l’office même.



Le directeur général de l’OFEJBAN dément et traduit en justice "Le point du jour"
M. Bâ qui a estimé que«trop c’est trop» a balayé d’un revers de la main toutes les accusations à l’encontre de l'office avant de révéler une plainte déposée contre le journal«le point du jour» pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles. C’est dans une colère noire que le directeur général de l’OFEJBAN a défié ses détracteurs. Face aux journalistes, il a affirmé être victime de plusieurs calomnies depuis le discours du chef de l’Etat du 14 juillet dernier dans lequel ses réalisations ont été soulignées. Concernant le payement de ses fournisseurs qui a suscité beaucoup de polémiques, Boubacar Bâ a parlé d’un malentendu et défend que l'office «n’a jamais refusé de payer ses fournisseurs et est en train de régler l’ardoise selon un plan de paiement et selon les ressources disponibles». Pour lui, ces fournisseurs qui font des réclamations ne sont rien d’autres que des instrumentalisés et que la plupart d’entre eux ne sont en réalité que des accompagnateurs. Le directeur général de l’OFEJBAN, persuadé d’un sabotage des gens de l’opposition sur cette affaire, n’exclut pourtant pas des manigances internes. Boubacar Bâ qui se réclame être une valeur sûre du parti démocratique sénégalais (PDS)a fermement dénoncé des dysfonctionnements au sein de l'office qui sont liés au sabotage de certains administrateurs dans l’application des instructions du président de la république. Quant à l’opposition, il se dit prêt à les affronter et avance que ces derniers refusent même de débattre avec lui. Et sur les évènements des 23 et 27 juin, il a suggéré que «y’en a qui ont sorti tout leur argent pensant que c’était le dernier jour pour le pouvoir en place». Les informations données ce jeudi dans le journaux «le point du jour», et le site «Dakar actu» sur le salaire du directeur général et de ses agents relèvent selon lui d’une absurdité et d’une cabale entretenue avec des politiciens encagoulés. De ce fait, les 1,5 millions de salaire par agent, les 3 millions par mois du directeur général, tout comme les 300 millions de budget de l’entreprise et les 70 bureaux du siège sont farouchement démentis. Boubacar Bâ qui a rappelé avoir toujours eu des relations courtoises avec les journalistes car ayant formé beaucoup d’entre eux, a réitéré qu’il n’y a aucune source fiable et encore moins une citation à décharge. M. Bâ qui soutient avoir été contre toute attaque et intimidation d’un journaliste a cependant décidé de freiner ses détracteurs en saisissant la justice pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles contre le journal. Le directeur de l’OFEJBAN n’a pas manqué de faire un bilan positif de ses réalisations sur l’emploi des jeunes de la banlieue en énumérant bon nombre de ses projets comme l’installation dans la banlieue de dix garages modernes, la formation de 50 jeunes en pisciculture, les aides aux équipes de foot et aux écuries, etc.


Vendredi 22 Juillet 2011 - 12:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par ndack le 22/07/2011 13:41
Pourquoi mentir ? Peut être cherché à diaboliser Boubacar BA qui travaille dans ce pays, ce que les autres théoriciens n’ont pas su faire. Franchement, les "journalistes" sénégalais sont d'une mauvaise foi incommensurable. Il est bien d’informer mais il faut informer vrais.


2.Posté par ndack le 22/07/2011 13:42
Pourquoi mentir ? Peut être cherché à diaboliser Boubacar BA qui travaille dans ce pays, ce que les autres théoriciens n’ont pas su faire. Franchement, les "journalistes" sénégalais sont d'une mauvaise foi incommensurable. Il est bien d’informer mais il faut informer vrais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter