Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le point sur le coronavirus : plus de 5 000 nouveaux cas en Chine, fin de quarantaine pour 181 Français rapatriés

En plus du bilan humain, l’épidémie continue d’avoir des conséquences économiques et pourrait entraîner des problèmes d’approvisionnement de médicaments en Europe.



Le point sur le coronavirus : plus de 5 000 nouveaux cas en Chine, fin de quarantaine pour 181 Français rapatriés
Le nombre de morts et de personnes contaminées par le nouveau coronavirus a continué d’augmenter en Chine, vendredi 14 février. L’épidémie a continue d’avoir des conséquences économiques, notamment sur les compagnies aériennes qui ont annulé leurs vols en provenance et à destination du pays. Elle pourrait également entraîner des problèmes d’approvisionnement dans l’industrie du médicament en Europe.

Le point sur le coronavirus : plus de 5 000 nouveaux cas en Chine, fin de quarantaine pour 181 Français rapatriés
Les autorités ont annoncé, vendredi, 121 nouveaux morts et 5 090 nouveaux cas dus au coronavirus dans les dernières vingt-quatre heures en Chine, en forte baisse par rapport à la veille. La commission de la santé du Hubei avait fait état, dans son bulletin quotidien de jeudi, de 242 nouveaux décès et 14 800 nouveaux cas, mais ces fortes hausses étaient dues, selon la commission, à une modification du mode de détection. Le nombre total des morts en Chine continentale atteint, vendredi, 1 380. Plus de 63 851 personnes ont été contaminées dans le pays.

Des responsables de la santé à Hubei ont indiqué avoir commencé à compter les cas diagnostiqués cliniquement pour s’assurer que les patients soient traités le plus tôt possible plutôt que d’attendre les tests de laboratoire pour confirmer qu’ils sont atteints de la maladie Covid-19. Ce changement fait craindre que la crise ne soit plus grave que ce que les autorités chinoises avaient jusque-là indiqué.
 
Fin de quarantaine pour les 181 Français rapatriés
 

Après deux semaines en quarantaine après leur arrivée en France, les 181 premiers rapatriés de Wuhan, en Chine, doivent recouvrer vendredi une totale liberté, avec la certitude de ne pas être contaminés. Parmi ces rapatriés revenus le 31 janvier, les autorités n’ont fait état d’aucune contamination.
 
Lire aussi  Comment les confinés du coronavirus trompent l’ennui
Les pertes des compagnies aériennes estimées au moins 4 milliards de dollars
L’épidémie a entraîné une « réduction potentielle de 4 à 5 milliards de dollars [3,7 à 4,6 milliards d’euros] » de revenus pour les compagnies aériennes du monde entier, a annoncé jeudi l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans un communiqué. L’organisation onusienne a rapporté que « 70 compagnies aériennes ont annulé tous les vols internationaux à destination et en provenance de Chine » et « 50 autres compagnies ont réduit leurs activités aériennes ».
 
En conséquence, cela a entraîné une « réduction de 80 % de la capacité aérienne étrangère pour les voyageurs à destination et en provenance de Chine et une réduction de 40 % de la capacité aérienne des compagnies chinoises », selon des estimations préliminaires de l’organisation.
 
Lire aussi  « Le secteur du transport est le premier touché par la crise du coronavirus »
L’approvisionnement de médicaments en Europe
L’épidémie peut potentiellement entraîner des problèmes d’approvisionnement de médicaments en Europe, car une « grande partie » des « principes actifs pharmaceutiques » est fabriquée en Asie, a prévenu l’Académie française de pharmacie.
 
« A ce stade, aucun problème d’accès ou de pénurie de médicaments n’a été signalé (…), ni en France ni au niveau européen. Mais l’industrie pharmaceutique mondiale est très dépendante des activités de production de matières premières en Chine », a confirmé la ministre de la santé, Agnès Buzyn, jeudi soir lors d’une conférence de presse sur l’évolution de la situation liée au coronavirus en France. « Et si cette production devait être réduite pendant une longue période, des impacts sur la disponibilité de certains médicaments sont possibles », a-t-elle prévenu.
 
L’épidémie de « Covid-19, en Chine, pourrait faire peser une grave menace sur la santé publique en France et en Europe, dans la mesure où 80 % des principes actifs pharmaceutiques utilisés en Europe sont fabriqués hors de l’espace économique européen, dont une grande partie en Asie », pointait, jeudi matin, l’Académie française de pharmacie.
 
Pour parer à cette éventualité, elle a demandé à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) le lancement d’une « analyse de risque » afin « d’identifier dès à présent toutes les ruptures possibles d’approvisionnement en médicaments lorsqu’il y a un lien avec la Chine ».

Lemonde

Vendredi 14 Février 2020 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter