Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Législatives 2017 - Idrissa Seck parle de "confusion totale" qui aboutit à un "hold-up électoral"

Idrissa Seck a vivement réagi suite à la publication des résultats de Dakar donnant la coalition Benno Bokk Yakaar vainqueur. Cette décision consacre, une volonté manifeste du Président Macky Sall et de son camp, de préparer des fraudes lors de la Présidentielle de 2019 avec comme objectif de donner un second mandat à Macky Sall



Législatives 2017 - Idrissa Seck parle de "confusion totale" qui aboutit à un "hold-up électoral"

«Depuis l'élection chaotique de la présidentielle de 1988, aucune élection n'a été organisée de manière aussi frauduleuse que celle qui s'est produite le dimanche 30 juillet 2017», a déclaré Idrissa Seck suite à la publication des résultats de Dakar par la Commission de recensement des votes.
 

Le président du Rewmi de poursuivre : «Ces élections législatives qui se sont déroulées dans une confusion totale se prolongent à travers une volonté affichée du camp présidentiel de procéder à un hold-up électoral».
 

Idrissa Seck qui a été battu à dans son département à Thiès fustige le cafouillage installé sciemment par le camp présidentiel pour ravir les votes des Sénégal. Ce qui a comme conséquence d’ «éloigner le scrutin du respect de toutes formes de transparence et de sincérité », mais aussi de faire régresser «notre démocratie».
 

Considérant la victoire de BBY comme «un coup de force », le président du Rewmi martèle que «La confiance renouvelée à leur (les Dakarois) maire, Khalifa Ababacar Sall est incontestable et sans équivoque ».
 

La tête de  liste départementale de Mankoo à Thiès d’ajouter c’est cette même stratégie que le camp présidentiel a déroulé à Guédiawaye pour faire perdre Malick Gackou.
 

Mais, au-delà de cette confiscation de leur victoire, le président du Conseil départemental de Thiès soupçonne le régime de Macky Sall, lequel, en vue de 2019, cherche à éliminer ou affaiblir tous ses adversaires afin  de s'ouvrir un grand boulevard pour la future élection présidentielle».
 

Accusant Macky Sall de vouloir «plier et domestiquer la démocratie sénégalaise en la ramenant à son niveau le plus bas», Idrissa Seck  l’exhorte «à se ressaisir, à faire preuve de sagesse et de dévouement à son pays au lieu de gérer ses intérêts personnels». Car, «sa conduite des élections a entaché l'image du Sénégal».
 

Mettant dans le même sac l’administration sénégalaise et la justice, l’ancien Premier ministre invite «tous les compatriotes à une très grande vigilance pour préserver notre pays et empêcher le Président de la république de poursuivre son entreprise malveillante, personnelle et antidémocratique».


Ousmane Demba Kane

Jeudi 3 Août 2017 - 15:11




1.Posté par Ndiaye le 03/08/2017 16:37
Ydy tu es a la retraite
Tais toi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter