Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les retraités apportent la réplique au DG de l'Ipres et annoncent une marche pour réclamer son départ

La bataille pour le départ du Directeur général de l’Ipres, Mamadou Sy Mbengue, s’intensifie. Après avoir multiplié par « zéro » sa conférence de presse tenue avant-hier mercredi, le Groupe d’alerte et de veille des retraités se dit plus que jamais déterminé à faire partir Mamadou Sy Mbengue de la tête de l’institution. Pour y parvenir, ils ont décidé d’organiser une grande marche à Dakar pour exiger anticiper la retraite de Mamadou Sy Mbengue.



Les retraités apportent la réplique au DG de l'Ipres et annoncent une marche pour réclamer son départ
Se sentant sans doute sur siège éjectable, Mamadou Sy Mbengue a tenu, mercredi 11 septembre, une conférence de presse pour tenter de sauver les meubles. Ce, étant donné que le président de la République Macky sall aurait décidé de mettre fin à cette crise de l’Ipres liée à une « mauvaise » gestion.

Deux jours après cette conférence de « clarification », le Groupe d’alerte et de veille des retraités a multiplié par « zéro » tous les arguments avancés par Mamadou Sy Mbengue. Mieux, ces retraités radicaux se disent plus que jamais engagés à faire partir Mamadou Sy Mbengue de la tête de l’Ipres. De fait, ils se sont bornés à réitérer les termes de la résolution issue de leur assemblée générale tenue le week- end dernier à Thiès.

D’abord, il est bon de rappeler que, lors de sa conférence de presse, Mamadou Sy Mbengue a soutenu qu’en termes de recouvrement, en 2013, l’Ipres avait recouvré environ 73 milliards Fcfa. Et à l’issue de l’année 2018, lui a réussi la performance de recouvrer 121 milliards Fcfa de cotisations. Ce grâce à une excellente politique de recouvrement. «Ce qui signifie en clair un bond en avant de 60, 66 milliards de recouvrement des cotisations dues par les employeurs. donc une augmentation de plus de 50 % sur les pensions entre 2012 et 2019 dont 40 % à partir de notre arrivée » s’était glorifié M. Mamadou Sy Mbengue.

Malheureusement, les retraités ont du mal à le croire dès lors ils l’accusent être à l’origine des arriérées de locations dues par l’Ipres à des tiers et compromettant gravement l’image de marque de l’institution. dans leur résolution, les retraités déploraient également les ruptures durables de stocks de médicaments constatées dans les centres médico-sociaux de Dakar et des régions malgré un budget de 600 millions Fcfa voté par le Conseil d’administration pour soutenir l’approvisionnement. outre la problématique des médicaments, l’éloignement des rendez-vous des patients de ces structures exposerait ces derniers à une dégradation continue de leur état de santé.
« Sans oublier les retards de paiement des pensions au niveau des al- locataires à l’exception de ceux qui le sont par vire- ment » lit-on dans la résolution de Thiès ressortie opportunément suite à la conférence de presse de Mamadou Sy Mbengue.

Un dg de l’ipres dont, faut-il le souligner, les déclarations n’ont pas convaincu les retraités. Comme l’avait si bien révélé « Le Témoin » quotidien, le recrutement injustifié d’un effectif pléthorique pour satisfaire une clientèle politique est une source de motivation pour réclamer le départ de Mamadou Sy Mbengue.

« Parce que le Dg a mis en péril à terme l’équilibre budgétaire de l’institution puisque son personnel à lui est un facteur de charges supplémentaires » s’étranglaient les membres du groupe d’alerte et de veille avant de dénoncer l’absentéisme du directeur général dans la gestion des ressources humaines, notamment face aux différents actes d’indiscipline caractérisée de certains membres du personnel. dans leur résolution, les retraités ont abordé avec amertume l’affaire des tickets-restos. « Le voile de flou entoure toujours la suite réservée au scandale lié au détournement de quatre cent millions (400.000.000) dans l’affaire des tickets de restaurant » se désolent-ils.

Et pourtant, Mamadou Sy Mbengue, bien que reconnaissant ce scandale lié aux tickets de restaurants, a tenté de minimiser les faits en soutenant que « les montants annoncés dans la presse ne se fondent sur rien de concret. Mon devoir était de défendre les intérêts en portant une plainte et ma main n’a pas tremblé pour cet acte » s’était là aussi vanté le Dg de l’Ipres. Considérant toutes ces attitudes « inacceptables et dangereuses » comme autant une manière de braver l’autorité du Conseil d’administration, les retraités de l’Ipres réclament le départ de Mamadou Sy Mbengue et comptent investir la rue dans ce sens. Comme pour dire que la bataille est loin d’être terminée ! 

AYOBA FAYE

Vendredi 13 Septembre 2019 - 10:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter