Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Lutte contre le racisme : l'Opéra de Paris envisage l'interdiction du blackface et du mot nègre



Lutte contre le racisme : l'Opéra de Paris envisage l'interdiction du blackface et du mot nègre
L'Opéra de Paris pourrait interdire formellement le blackface dans ses représentations après que près d'un quart de son personnel a signé une lettre ouverte contre le racisme.

Le manifeste, soutenu par environ 400 membres du personnel, demandait également l'interdiction du mot "Nègre" dans les opéras et les ballets.

Il a également déclaré que les chaussons de danse et les collants des danseuses doivent correspondre à la couleur de leur peau - une pratique déjà courante dans d'autres compagnies de ballet.

Le personnel a également appelé à la fin du "silence qui entoure" le racisme.
En réponse, le nouveau directeur de l'Opéra, Alexander Neef, a demandé à des experts extérieurs d'examiner ces questions et d'autres questions liées à la race au sein de la compagnie de ballet.

Le rapport, rédigé par la médiatrice Constance Rivière et l'historien Pap Ndiaye, sera présenté en décembre.

M. Neef a salué le "courage" du personnel pour s'être exprimé et pour ses critiques "très réfléchies".

Il a déclaré à l'agence de presse AFP qu'il envisageait d'examiner la question raciale au sein de l'entreprise "avant même qu'ils ne m'approchent".

"Nous voulons créer une culture en interne permettant aux gens de se manifester et parler des problèmes sérieux, afin qu'ils sachent qu'ils seront entendus et pris au sérieux", a-t-il déclaré.

'Racisme insidieux'
Les inégalités et la discrimination au sein du ballet sont sous les feux de la rampe depuis que le chorégraphe Benjamin Millepied, connu pour son travail sur le film Black Swan, en a été brièvement le directeur.

Après avoir rejoint la compagnie en 2015, Millepied a dénoncé le "racisme insidieux" au sein du ballet, et a déclaré qu'on lui avait dit que "l'on ne met pas une personne de couleur dans le corps de ballet parce qu'elle serait une distraction".

Il s'est engagé à "se débarrasser de cette idée raciste", et pendant qu'il dirigeait, il a apporté des modifications à certaines représentations traditionnelles.

Par exemple, il a rebaptisé "la danse des négrillons" - qui signifie "la danse des petits nègres" - dans le ballet orientaliste La Bayadère en "la danse des enfants", et a interdit aux danseurs de se noircir le visage lors des représentations.

Il a cependant démissionné après seulement un an dans ce rôle.

Le blackface a été abandonné par la plupart des grandes compagnies de ballet. Cependant, il est toujours utilisé par les ballets Bolchoï et Mariinsky en Russie.

Misty Copeland, une danseuse noire américaine, a critiqué l'utilisation du blackface par le Bolchoï l'année dernière.

BBC

Mercredi 7 Octobre 2020 - 19:26


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter