Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)







Macky Sall dénonce « la violence d’Etat qui a pour aboutissement le report de l’élection »


Rédigé le Lundi 20 Février 2012 à 17:21 | Lu 544 commentaire(s)


Macky Sall a dénoncé lundi dans une déclaration transmise à Pressafrik.com, la « violence d’Etat » et la « destruction des biens d’autrui » qui ont pour but seul but « de reporter l’élection présidentielle et donner ainsi un sursis illégal et indéfini à Abdoulaye Wade », le candidat sortant.


Macky Sall dénonce « la violence d’Etat qui a pour aboutissement le report de l’élection »

« Un tel scénario installerait notre pays dans une période de vide constitutionnel et d’instabilité lourde de conséquences pour la paix et la cohésion nationale », soutient le candidat de la coalition « Macky 2012 » dans une déclaration.

« Notre pays, écrit M. Sall, vit des moments critiques du seul fait de l’entêtement du président sortant à participer aux élections du 26 février prochain en dépit de l’inconstitutionnalité de sa candidature ».

Selon lui, « le ministre de l’Intérieur, Me Ousmane NGOM, lâche brutalement les forces de l’ordre contre des citoyens qui exercent leur droit de protestation en les pourchassant jusque dans les lieux de culte. Des pertes en vies humaines sont enregistrées tous les jours du fait de la répression aveugle du pouvoir ».

Macky Sall a demandé au président sortant « d’opérer un ultime sursaut et de retirer sa candidature dans l’intérêt supérieur de la Nation ».

« L’Alliance pour la République, membre fondateur du M23, et la Coalition Macky2012 se sont toujours mobilisées pour le respect de la Constitution et continueront à se mobiliser avec les forces vives pour exiger le retrait de la candidature du président sortant », a-t-il dit.

Selon Macky Sall, en 2000, les Sénégalais ont réussi un changement politique majeur, pacifiquement, par la voie des urnes, sans perte en vies humaines ou destruction de biens.

« Nous restons convaincus que nos concitoyens sauront faire preuve de la même maturité le 26 février 2012 en continuant le combat pour le départ d’Abdoulaye Wade », a-t-il affirmé.

Le candidat de Macky2012 a exigé, « pour la paix et la stabilité du pays, des élections démocratiques, libres et transparentes dans le respect du calendrier républicain ».

« Je lance un appel à tous mes concitoyens, aux jeunes, aux femmes et à la diaspora pour qu’ils se rendent massivement aux urnes afin de mettre un terme au régime de Abdoulaye Wade », a-t-il déclaré.

Il a mis en garde le régime d’Abdoulaye Wade « contre toute tentative de sabotage ou de confiscation de l’expression de la volonté populaire ».

Macky Sall a appelé « tous ses concitoyens à la vigilance afin de déjouer toute tentative de fraude ou de manipulation du scrutin ».





Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports